Une dynamique de croissance des troupeaux très disparate

Réussir Lait Mai 2013

Une dynamique de croissance des troupeaux très disparate

FranceAgriMer suit régulièrement l’évolution du troupeau laitier français. Entre 2009 et 2012, l’effectif de femelles de plus de 24 mois de l’Ouest, rapporté à celui de la France, a progressé de 1 point, et la part du croissant laitier de 0,8 point (Pays de la Loire, Bretagne, Basse-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Aisne, Ardennes, Lorraine, Franche-Comté, contreforts du Massif central). La production se concentre donc lentement dans la zone de forte densité laitière, et plus particulièrement dans l’Ouest.
L’évolution des effectifs de génisses (âgées de 16 à 18 mois) et le taux de rétention des veaux femelles nés dans les élevages laitiers permettent d’appréhender le choix des éleveurs d’augmenter ou pas leur production laitière. Entre juin 2009 et juin 2012, l’évolution est positive dans certains départements du croissant laitier. En revanche, dans les zones céréalières, la réduction de la production laitière est probable ; les effectifs de futures productrices sont en repli.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires