A Clermont-Ferrand, un process de viande en barre mis au point pour l’armée américaine

D'après l'Union du Cantal - Réussir Bovins Viande Novembre 2011.

La ligne prototype OsmofoodC conçue par l’Adiv. (DR)
Selon l’institut, les produits issus de ce process présentent des teneurs en sel et en matière grasse deux fois inférieurs à ceux de produits traditionnels de référence utilisés par l’US Army.

L’institut technique agro-industriel des filières viandes (Adiv), basé à Clermont-Ferrand, vient d’être retenu par l’US Army pour son process innovant de séchage des viandes, baptisé OsmoFoodc. Cette technologie de séchage des viandes par osmose permet d’assurer au produit final une texture agréable en bouche et des qualités gustatives.
C’est lors d’un salon aux États-Unis que le concept suscite la curiosité d’un responsable du service R&D de l’US Army, en quête d’alternative au Jerky – une viande séchée à basse température.

Des résultats encourageants

En mai 2010, à la demande de l’armée américaine, l’équipe de l’Adiv met au point cinq recettes avec la garantie d’une stabilité microbiologique à température ambiante de cette viande en barres.
En septembre dernier, suite à des résultats encourageants, une série de produits ont été fabriqués et testés sur le lieu de combat des GI’s. Ces nouveaux produits ont été plébiscités par 95 % des soldats. Ainsi, l’US Army a décidé d’investir dans une unité pilote intermédiaire dans une entreprise de transformation de viande en Géorgie afin de fabriquer des petites séries, de finaliser les recettes et de tester grandeur nature l’intérêt de ce produit. Projet auquel l’Adiv participe avant de se voir confier la construction d’une machine industrielle et le transfert de compétence. Cette ligne OsmoFoodc, normalement livrée en avril 2012, devrait produire plusieurs dizaines de kilos par heure d’une bande de viande séchée en continu et susceptible d’être découpée et conditionnée sous différentes formes. 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

fada67

Mais voyons Gillou, les ricains vont faire mieux, ils nous vendront de la viande en barre préparée avec une machine "piratée" transformant de la bidoche de bovins élevés sur des friches de déforestation en Amazonie, naturellement en barres transportées par avion.

Gillou

Dommage qu'on ne leur cède que la machine...on aurait pu leur envoyer la viande préparée: sèchée et expédiée direct sur les lieux d'opérations. Ils sont plus près de Clermont Ferrand que du Texas !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires