Baisse de la consommation de viande bovine en 2012

MB

Baisse de la consommation de viande bovine en 2012

L’année 2012 a enregistré une baisse des abattages ainsi que de la production de viande bovine par rapport à l’année 2011, ce qui a entraîné une légère baisse de la consommation.

En janvier 2013, les abattages totaux de bovins sont en replis de plus de 2% par rapport à 2012. L’année 2013 débute avec un cours moyen soutenu pour la vache « O » de type laitière, supérieur de près de 50 cts/kg au cours de janvier 2012. Pour la vache de type plutôt allaitant, la situation est la même, le cours moyen de la vache de catégorie « R » s’établit à 4,2 €/kg carcasse.

Dans cette situation de cours élevés, les abattages de vaches sont en retrait de 5% en têtes par rapport au niveau de 2012, mais reste proches des volumes d’abattages de vaches de la période 2007-2011. Les abattages de veaux connaissent également une baisse de 5%, tandis que les volumes de jeunes bovins mâles abattus retrouvent les niveaux moyens des années précédant la hausse de la demande des pays tiers. 

Baisse de la consommation de viande bovine en 2012

En 2012, on constate une baisse de plus de 6% de la production de bovins finis par rapport à 2011. Une baisse liée en partie à la baisse des exportations de bovins finis. La demande des pays tiers en bovins finis vivants qui est apparue au second semestre 2010, s’est maintenue au premier semestre 2012 pour ensuite diminuer. La forte baisse des exportations en bovins finis concerne d’avantage les ventes vers l’Union Européenne (-60%), les ventes vers les pays tiers se maintenant sur l’année (-5%).

Si les importations de viande augmentent de 1% en 2012, les exportations sont en retrait de 15% par rapport au niveau élevé de 2011 et se font à 95% au sein de l’UE. Bien qu’en repli, l’Italie reste la principale destination des bovins français. Les importations de bovins concernent essentiellement les veaux et concernent en majorité les Pays-Bas et l’Espagne.

En 2012, la consommation apparente de viande bovine est donc en repli de près de 2% par rapport à celle de 2011. Cette baisse de consommation s’explique essentiellement par des abattages moins importants en 2012. Malgré des ventes en baisse, l’Allemagne et les Pays-Bas restent les deux principaux fournisseurs de viande.

Source Agreste conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires