CA de GDS Creuse. Bilan, orientations, régionalisation et proximité

Marien BATAILLE & Dr Didier GUERIN

CA de GDS Creuse. Bilan, orientations, régionalisation et proximité

Conseil d’Administration (CA) de GDS Creuse => Le CA de GDS Creuse de ce 22 mars a fait un point sur la fièvre catarrhale, un bilan des actions en cours et a défini des orientations dans le cadre de notre concept « Le sanitaire… j’adhère ! ».

En ce début d’année, les administrateurs de GDS Creuse se sont réunis, avec, entre autres, à l’ordre du jour, la préparation de l’Assemblée Générale du 12 avril, un point de situation fièvre catarrhale, les retours sur notre rencontre avec le Conseil Départemental, les perspectives de la nouvelle grande région ALPC, la mise en place de l’arrêté IBR et les cas récurrents de protection animale.

CA de GDS Creuse. Bilan, orientations, régionalisation et proximité

Fièvre catarrhale, une disponibilité progressive des vaccins, réfléchir à la protection de votre troupeau

L’Anses nous indique une diffusion inexorable du virus fièvre catarrhale sérotype 8 avec des impacts cliniques conséquents si le pouvoir pathogène du virus n’a pas changé. Les ¾ de la France sont en zone réglementée. Pour vos besoins de commercialisation, des vaccins sont disponibles en quantités suffisantes, vous vous adressez directement à votre vétérinaire sanitaire. Pour la protection de votre troupeau, les vaccins vont être progressivement disponibles, vous avez reçu un courrier, si vous souhaitez vacciner ou faire vacciner votre cheptel de souche, vous nous retournez votre bon de commande. Les demandes seront ensuite traitées par ordre d’arrivée. N’oubliez pas que les animaux ne peuvent être vaccinés qu’à partir de 2,5 mois d’âge. Le vaccin est pris en charge par l’Etat. La vaccination est volontaire, vous pouvez donc vous positionner individuellement.

Convention GDS Creuse / Conseil Départemental impactée par la loi NOTRE

Historiquement, des conventions entre le Conseil Départemental et GDS Creuse permettent la mise en place de programmes de prévention et de lutte contre les dangers sanitaires de 2ème et 3ème catégories pour les espèces bovine, équine et ovine pour un montant en 2015 de 274.000 € d'aides aux éleveurs. Cela participe à l'excellence sanitaire animale de la Creuse avec tous les apports en matière de commercialisation, de bien-être animal et de santé humaine. Nicolas Simonnet, Vice-président du Conseil Départemental de la Creuse en charge de l'Agriculture a indiqué au CA de GDS Creuse que le Conseil Départemental de la Creuse souhaitait poursuivre cette participation. Cependant, la loi NOTRe supprime la clause générale de compétence pour les départements et les régions et renforce le rôle de la région en matière de développement économique. 2016 étant une année de transition, le Conseil Départemental va pouvoir se prononcer sur notre demande de reconduction de convention 2015 pour un montant de 271.000 €. Pour les années suivantes, du fait de cette loi NOTRe et des évolutions au niveau du Laboratoire Départemental d’Analyses d’Ajain, un travail important de concertation avec le Conseil Départemental, en relation avec le Conseil Régional, va être mené pour que notre collaboration historique au service de la santé animale et, par voie de conséquence de la santé humaine, puisse perdurer.

CA de GDS Creuse. Bilan, orientations, régionalisation et proximité

Une mise en place de la FRGDS ALPC

La réforme territoriale relative aux régions est effective depuis le 1er janvier 2016 avec pour nous une région qui passe de 3 à 12 départements, c’est la plus vaste de France. Une 3ème rencontre avec nos collègues des régions Aquitaine et Poitou-Charentes s’est déroulée le 15 mars dernier. Cette réunion a permis la rédaction des statuts de la nouvelle organisation régionale qui fédère les 3 FRGDS et les 12 GDS afin de représenter les intérêts de leurs éleveurs adhérents, au niveau régional, auprès des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et des autres organisations professionnelles. La FRGDS ALPC sera l’interlocutrice des services de l’Etat (DRAAF/SRAL) et du Conseil Régional. Elle va coordonner et harmoniser des actions sanitaires conduites dans la région. Elle a pour objets principaux :

-          l'organisation, la représentation, la défense, la formation et l'information des propriétaires et détenteurs d'animaux des espèces d'animaux de rente de la région,

-          la protection et l'amélioration de l'état sanitaire et du bien-être des animaux, ainsi que la protection et l'amélioration des aliments pour animaux et des denrées alimentaires d'origine animale.

Le CA a validé ces statuts et s’est une nouvelle fois prononcé sur le nécessaire maintien d’un échelon départemental fort, facteur de proximité, orientation qui se trouve encore plus indispensable dans ce nouveau contexte régional.

Un avis favorable du CNOPSAV concernant l’arrêté IBR

Un arrêté ministériel ayant pour objet l’éradication de l’IBR vient d’être adopté par le CNOPSAV et devrait être effectif pour le 1er juillet. Les actions vont être renforcées dans les cheptels positifs avec un dépistage des animaux à partir de 12 mois. Les bovins positifs vaccinés n’auront plus comme destination que l’abattoir ou un atelier d’engraissement dédié. Les circuits de transport et de commercialisation devront être séparés. Avec notre situation très favorable (< 3 % de cheptels positifs en IBR), ce nouvel arrêté devrait nous aider à finaliser rapidement l’éradication de l’IBR en Creuse et bénéficier des allègements de prophylaxie correspondants

De nouveaux outils pour les cas récurrents de protection animale

Une synthèse des travaux de la commission « protection animale » qui s’est tenue le matin a été présentée au CA. 31 élevages sont suivis. 6 sont en cellule spéciale (dossiers récurrents et difficiles) dont 1 en voie de résolution finale. Pour les autres situations, 1 élevage est sorti de cette commission pour amélioration de la situation, 9 ont vu leur situation largement améliorée mais restent en suivi jusqu’à la consolidation de la situation, 3 nouveaux ont été intégrés. Comme déjà indiqué, les résultats sont patents en matière de prévention mais beaucoup plus difficiles pour les cas récurrents. De nouveaux outils réglementaires ont permis de nouvelles méthodologies mises en place par la DDCSPP et le Procureur de la République, cela a apporté des résultats dans deux cas difficiles et connus depuis plusieurs années. Ce type de démarche va être renforcé. Rappelons que l’implication de chacun reste essentielle et que l’action est d’autant plus efficace que les cas sont repérés précocement, donc, faîtes-nous part d’un cas dès sa connaissance.

Une journée « portes ouvertes » sous le signe de la convivialité

Cette journée a été l’occasion de faire un point sur l’ensemble des outils disponibles pour vous accompagner dans la gestion sanitaire collective de vos troupeaux avec deux axes pour cette édition : en lien avec l’évolution de la réglementation, la fin de l’assainissement IBR avec le renforcement des actions dans les cheptels positifs et l’actualité sanitaire, la fièvre catarrhale avec les perspectives de diffusion et de gestion en 2016. Farago Creuse a mis en avant son savoir-faire (clôture électrique, tubulaire, contention, tonte…). Notre journée a vu son succès une nouvelle fois augmenté avec une progression de 25 % de la participation (500 personnes cette année) et de l’activité.

Une forte mobilisation de GDS Creuse qui se poursuit

Cet article ne représente qu’un aperçu du contenu de ce CA. Vous trouverez d’autres informations sur notre site. Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires