Consommation : De la restauration rapide à la distribution traditionnelle, il n'y a qu'un pas … américain

Bernard Griffoul

Dans tous les pays, la grande distribution occupe une part prépondérante dans la
distribution de la viande : 85 % en France, 63 % en Italie, 90 % au Canada… Autre
phénomène convergent dans la plupart des pays : l'essor de la restauration hors foyer qui
permet d'écouler entre 15 et 25 % de la viande et des produits carnés. En France, si l'on
exclut le porc, cette part grimpe à 28 %. Et, aux Etats-Unis, 40 % des biens alimentaires
sont consommés hors du domicile, principalement dans la restauration rapide. « C'est le
développement des fast-food qui explique l'augmentation de la consommation de boeuf,
explique Jean-Paul Vignal. L'essentiel de la croissance dans la restauration est portée
aujourd'hui par les plats à emporter. Une des caractéristiques de la distribution alimentaire
américaine, c'est l'effacement des limites entre restauration et distribution traditionnelle. Les
supermarchés ont beaucoup développé les rayons où on vend des mets aussi proches
que possible de la consommation finale, par exemple, dans le cas des viandes, des rôtis
chauds à amener chez soi. » Le consultant français aux Etats-Unis signale aussi
l'apparition de supermarchés spécialisés en produits haut de gamme vendus à bas prix
sous marque distributeur qu'il considère comme intéressants pour les produits français.

La vente de viande, en France, se fait à 85 % en grande distribution. (S. Leitenberger)

La vente de viande, en France, se fait à 85 % en grande distribution. (S. Leitenberger)

Source Réussir Bovins Viande Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires