Des différences marquées de variabilité entre régions

Sophie Bourgeois - Réussir Bovins Viande Mai 2013

Des différences marquées  de variabilité entre régions
Les variations interannuelles de rendements sont plus importantes pour l’herbe que pour les céréales et le maïs ensilage. © S. Leitenberger / archives

Une étude de l’Institut de l’élevage et de l’Inra portant sur la période de 2000 à 2011, à partir des données obtenues dans 1196 exploitations bovins lait et viande et ovins viande des Réseaux d’élevage, a étudié les rendements de différentes cultures et leur variabilité d’une année et d’une région à l’autre. Cette étude met
en évidence des différences de niveaux et de variabilité entre cultures et entre régions. Les variations interannuelles de rendements sont plus importantes pour l’herbe que pour les céréales et le maïs ensilage.
« Les cœfficients de variation moyens sont de l’ordre de 15 % pour le maïs ensilage et les céréales, 20 % pour la première coupe d’herbe et 30 % pour la seconde coupe d’herbe », explique Jean Devun de l’Inra et Institut de l’élevage. Mais c’est surtout d’une zone pédoclimatique à l’autre que les variations de rendement se distinguent. Pour les récoltes d’herbe en première coupe, elles vont de 70 à 35 %. La fourchette est large également d’une région à l’autre pour le maïs ensilage (variation allant de 6 à 30 %) et pour les céréales d’automne (de 9 à 25 %).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires