ELVA NOVIA : les atouts de la génétique

ELVA NOVIA Coopérative Agricole d'Insémination Animale

ELVA NOVIA : les atouts de la génétique

La génétique améliore les performances techniques et les conditions de travail des éleveurs.

Dans un contexte économique de l’élevage toujours plus tendu, les marges de manœuvre dont disposent les éleveurs pour développer la compétitivité de leurs élevages sont minces, mais elles existent bel et bien. La génétique et la gestion de la reproduction en sont 2 leviers majeurs.

Les exploitations allaitantes ont à faire face à des contraintes d’organisation, lié à la taille des troupeaux, avec une période de vêlage groupé et bien souvent un manque de personnel. De ce fait, la période des vêlages est intense en charge de travail, en risques et donc particulièrement stressante. Cette période clé conditionne en grande partie la réussite économique de la campagne : en 90 jours, une vache doit vêler, élever un veau en bonne santé et se reproduire. Aussi il est indispensable de sécuriser au maximum les facteurs de réussite de la campagne de vêlage.

La génétique est un moyen efficace et rapide pour améliorer sur le long terme la productivité de l’élevage, en améliorant les performances techniques : poids au sevrage, conformation, potentiel laitier des mères…  mais aussi en améliorant nettement les performances de vie que sont, les conditions de travail de l’éleveur et les conditions d’élevage des animaux, grâce à un gain sur les frais d’élevage, le temps et le confort de travail, le stress... Bénéfices  fréquemment évoqués et recherchés par les éleveurs.

L’utilisation de l’insémination permet d’accéder à des taureaux évalués génétiquement, au top sur de nombreux critères de sélection, qui permettent d’obtenir un progrès rapidement mesurable.

Le bénéfice obtenu sur les produits, est direct sur les aspects facilité de naissance, avec un gain immédiat : des veaux plus léger et donc moins de vêlages difficiles, moins de coût sanitaires, moins de mortalité*, un meilleur retour en cycle des femelles et donc des conditions optimales pour la mise à la reproduction. La gestion des facilités de naissance, va de pair avec la sélection de l’aptitude au vêlage. Ce caractère est un capital indispensable à fixer, année après année, sur les femelles du troupeau.

 

*Le taux de mortalité des veaux Charolais nés de vêlages difficiles (note 3 et 4) est 2 à 3 fois plus élevé (idele – 2013)

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires