Fièvre catarrhale ovine : Les virus 1 et 8 de la FCO bien présents en France continentale

Sophie Bourgeois

Les analyses du réseau de surveillance active de la fièvre catarrhale ovine montrent que sur la période de juin à décembre 2010, le virus était bien présent dans plusieurs zones de France continentale. Dans un avis daté du 28 février 2011, l'Anses publie deux cartes des départements considérés comme les plus à risque en matière de circulation virale en 2011 pour les sérotypes 1 et 8. Elles ont été établies en se basant sur le taux de réalisation des prélèvements prévus sur les animaux, et la proportion de résultats non négatifs de recherche de l'ARN viral sur ces prélèvements. Le moucheron piqueur vecteur de la maladie a observé une très courte période d'inactivité cette année. Une note de la DGAL fixe la fin de la période d'inactivité vectorielle au 17 janvier 2011, alors qu'elle avait commencé le 27 décembre 2010. Les animaux non vaccinés sont donc susceptibles de contracter la maladie. Le système français actuel de surveillance active de la FCO repose sur la réalisation d'analyses virologiques visant à détecter le génome viral par RT-PCR et son objectif est la détection d'une prévalence de 2 % avec un intervalle de confiance de 95 %. Dans chaque département, 150 prélèvements mensuels doivent être réalisés et analysés depuis juillet 2009. Les animaux choisis doivent être préférentiellement des bovins, dans la mesure du possible non vaccinés.

Source Réussir Bovins Viande Mai 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires