Hereford : Des qualités à ne pas négliger

François d'Alteroche

Deux taureaux Hereford de 2 ans étaient cette année en présentation au Salon international de l'agriculture. Ils étaient destinés à faire la promotion de cette race d'origine britannique, abondamment présente dans de nombreux pays gros producteurs de viande bovine mais dont les effectifs demeurent confidentiels sur le territoire français. « L'association Hereford France rassemble actuellement 46 éleveurs détenteurs à raison d'une moyenne d'une cinquantaine de femelles par exploitation », souligne Rémi Fourrier, responsable en France de l'Office de promotion de l'élevage britannique.

Docile, précoce, rustique...

Et ce dernier de mettre en avant cinq des points forts de la race à ne pas négliger compte tenu des évolutions à la fois des conditions d'élevage et du type de carcasse demandé par certains acteurs de l'aval. « Les animaux Hereford sont dociles, précoces, rustiques, génétiquement sans cornes et de petit gabarit. »
Détenteur de l'un des deux taureaux présentés, Pascal Bastien, éleveur en Moselle ne tarissait pas d'éloge sur ces animaux. En Gaec avec son frère, il élève 60 Salers et 60 Hereford. Pas question bien entendu de rechercher des poids record — le poids de ses vaches de réforme oscille entre 320 et 360 kg —, en revanche « la Hereford permet de produire une viande rouge et persillée, même avec des animaux abattus jeunes, à moins de 2 ans ».

Source Réussir Bovins Viande Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires