La prairie peut aussi être une "pharmacie"

Sophie Bourgeois

La prairie peut aussi être une "pharmacie"
Certaines plantes souvent présentes de façon diffuse dans certaines prairies ou leurs bordures peuvent avoir un impact bénéfique sur la santé des bovins. - © S. Bourgeois

Achillée millefeuille, pimprenelle, plantes à tanins... les pâtures peuvent être aussi sources de bienfaits santé pour les animaux. Le pôle bio d'Eilyps propose en Bretagne des formations pour éleveurs d'une journée sur le concept de la "prairie pharmacie". "Le débat se place ici autour des plantes que les animaux vont consommer spontanément, en raison à 80 % de leur instinct et à 20 % de leur éducation, pour soutenir leur santé. Il ne s'agit donc pas de phytothérapie, qui suppose des indications et des dosages", explique Pauline Woehrlé d'Eilyps.

Eilyps propose aussi un conseil individuel sur ce thème. Ces plantes étant plutôt en général présentes dans les fossés, sur les talus, et toutes n'étant pas locales, un mélange de 17 légumineuses, graminées et plantes condimentaires avec "intérêt santé", élaboré en collaboration avec un semencier du Royaume-Uni, est proposé à la vente. Il vise à améliorer la qualité du sol, réduire le déficit estival de production et à apporter ces petits boosters de santé pour les animaux.

Source Réussir Bovins Viande

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

DIGUE3942

je suis d'accord avec l'article....

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires