Les reproducteurs bien indexés font les croissances élevées

François d'Alteroche - Réussir - Bovins Viande Janvier 2012

Les reproducteurs bien indexés font les croissances élevées

Mieux vaut utiliser des reproducteurs favorablement indexés pour obtenir des veaux à croissance élevée. C'est ce qui ressort d'une étude menée par Gènes Diffusion. Ce qui peut sembler une évidence a été une nouvelle fois démontré.

Quel peut être l’impact du niveau d’indexation des reproducteurs mâles ou femelles sur les performances commerciales des veaux qu’ils vont faire naître ? C’est pour répondre à cette question que Gènes Diffusion et différentes coopératives d’insémination d’un grand quart nord-est de la France ont réalisé une étude en partenariat avec quatre organisations de producteurs(1) travaillant sur cette zone géographique. « Nous avons comparé les performances commerciales de broutards et jeunes bovins connus en état civil, en fonction du niveau génétique de leurs parents. L’objectif était de déterminer si ces critères influent sur le « produit animal » et par conséquent sur le revenu de l’éleveur », explique Denis Faradji, animateur génétique pour Coop’évolia, une entreprise de mise en place dont la zone d’activité couvre principalement la Côte d’Or et la Saône-et-Loire. Les données commerciales provenaient d’animaux mis sur le marché entre le premier juin 2009 et le 31 mai 2011. Dans l’analyse ‘broutards’, les 13 552 ani- maux pris en compte provenaient de 414 élevages. Quant aux jeunes bovins, les 4 844 a- nimaux utilisés provenaient de 323 cheptels différents.

Image 8

Le lait fait faire des kilos

Lors de l’analyse de l’impact de l’index allaitement des mères sur le poids à la vente de leurs broutards, les chiffres mettent en avant un écart de poids moyen de 45 kilos entre les veaux nés de femelles indexées à moins de 90 en Alait et ceux dont les mères sont à plus de 110 pour ce même index. Si l’on prend en compte l’IVMAT des mères, les résultats sont là aussi favorables aux veaux issus des mères les mieux indexées. « On observe un écart de poids de 54 kilos entre les broutards qui ont une mère indexée à moins de 85 sur l’IVMAT et ceux qui ont une mère indexée à plus de 116 », confirme Denis Faradji. Comme ces niveaux d’indexation extrêmes ne concernent qu’un nombre assez limité d’animaux précisons que cet écart dépasse légèrement 40 kilos si l’on fait la comparaison entre les veaux issus de mères dont l’IVMAT est compris entre 85 et 92 et ceux dont les mères ont un IVMAT compris entre 109 et 116.

Bons index, meilleures croissances

Les performances ont ensuite été analysées en fonction du niveau d’indexation du père des veaux sur la croissance lorsque cette valeur était connue. 8 914 broutards, fils de 837 taureaux indexés ont été pris en compte dans l’analyse. Là aussi, on observe sans surprise une réponse linéaire du poids des broutards en fonction du niveau d’index CRsev des pères. Plus l’index est élevé et plus les veaux sont lourds au même âge. La tendance est similaire mais moins tranchée si on prend en compte l’index de synthèse (ISEVR).

Ce travail a ensuite été complété par une analyse du temps de présence en atelier d’engraissement des taurillons suivant le niveau d’indexation de leurs parents. Dans la suite logique de ce qui avait été obtenu pour le poids des broutards, ce sont les animaux issus de parents favorablement indexés qui ont extériorisé les meilleures performances à l’engraissement avec un moindre temps de présence dans les ateliers. Pour atteindre le poids carcasse objectif de 430 kilos, les JB issus de vaches à plus de 116 en IVMAT sont par exemple partis en moyenne 78 jours plus tôt que ceux dont les mères ont des IVMAT inférieurs à 85. Dans le même ordre d’idée, les taurillons dont les pères avaient un ISEVR supérieur à 124 ont, en moyenne, été abattus 68 jours plus tôt que ceux nés d’un père dont l’ISEVR était inférieur à 92.

(1) Cialyn, Global, Charolais Horizon et Actis Bovins.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires