Luzerne : L'aide au fourrage séché maintenue jusqu'en 2011

Emilie Durand

« La Commission européenne a décidé de supprimer le régime d'aide aux fourrages séchés concernant essentiellement la luzerne en France (98 % des fourrages séchés) à compter de la récolte 2011. C'est un demi-succès pour la filière puisque la Commission proposait en février de cette année de supprimer ce soutien après la récolte 2009 », annonce un communiqué de Coop de France Déshydratation. Le budget correspondant à cette aide (33 €/tonne de produit fini versés aux transformateurs) devrait alors être intégré dans le mécanisme du régime de prime unique. Les conséquences directes d'un arrêt de ce soutien seraient, selon l'étude d'évaluation de l'Organisation commune des marchés (OCM) des fourrages séchés, « une réduction drastique des volumes produits (environ 80 %), des pertes d'emploi, de revenu, d'actifs industriels et de savoir-faire (faible reconversion du personnel de l'ordre de 30 %) et une perte de bénéfices environnementaux. » Consciente de ces problèmes, la Commission européenne a donc choisi de mettre en place ce délai de deux ans, qui reste cependant insuffisant pour l'OCM. « La suppression deux ans avant le terme prévu de 2013, de ce soutien va forcément fragiliser le secteur », et ne permettrait pas d'aller au bout des mutations structurelles déjà engagées.

Pour Coop de France Déshydratation, la luzerne, grâce à ses avantages environnementaux, doit trouver « dans d'autres politiques publiques » la rémunération que le marché seul ne lui donne pas.

Pour Coop de France Déshydratation, la luzerne, grâce à ses avantages environnementaux, doit trouver « dans d'autres politiques publiques » la rémunération que le marché seul ne lui donne pas.

Source Réussir Bovins Viande Janvier 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires