Mise sous surveillance de l’ensemble des filières viande et poisson

Mise sous surveillance de l’ensemble des filières viande et poisson

La France va mettre "sous surveillance" l'ensemble de sa filière viande et poisson et annonce la tenue d'une réunion européenne en fin de semaine.

La DGCCRF va mettre "sous surveillance" l'ensemble de la filière viande et poisson pendant l'année 2013, a annoncé le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, à l'issue d'une réunion de crise à Bercy avec les professionnels de la filière agro-alimentaire.

Des agents de la DGCCRF ont inspecté les sièges de Comigel, à Metz, et de Spanghero, à Castelnaudary, mais plus largement,  le gouvernement a décidé un "renforcement immédiat" des contrôles de la répression des fraudes, qui va étendre ses recherches au-delà de ces deux sociétés. "Nous avons la volonté de prendre des mesures correspondant à l'étendue du préjudice. Nous allons vérifier tous les autres produits sur lesquels il pourrait y avoir un risque en étendant les contrôles", a affirmé M. le Foll.

Selon un inspecteur de la DGCCRF, la visite dans les locaux du siège social de Comigel doit durer plusieurs jours. Elle vise notamment à consulter tous les documents utiles en possession de l'entreprise.

Réunion européenne avant la fin de la semaine

"La traçabilité des produits alimentaires n'est pas remise en cause dans cette affaire, nous avons mis en place le meilleur système au monde depuis la crise de la vache folle", a réaffirmé le président de l'Association des industries agroalimentaires, Jean-René Buisson, tout en admettant qu'il fallait "améliorer le maillage de nos contrôles".

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll annonce, de son côté,  avoir "convenu avec le ministre britannique d'un commun accord une réunion avant la fin de la semaine au niveau européen". Il a précisé que la France entendait "pousser" pour un meilleur étiquetage des produits.

Selon les professionnels de l'agro-alimentaire présents à la réunion de Bercy, les résultats de l'enquête seront connus mercredi ou jeudi au plus tard.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

Bestiole

Si l'étiquette des produits surgelé, des conserves & des plats préparés mentionne l'origine de tous les ingrédients, ça peut faire changer des choses.

AUVENT508

Avec la tracabilité le consommateur est le seul à pouvoir faire le bon chois,malheuresement il choisit souvent le prix.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires