Mycotoxines : des molécules et des effets très divers sur les bovins

Sophie Bourgeois - Réussir Bovins Viande Mai 2013

Mycotoxines : des molécules et des effets très divers sur les bovins
Fusariose sur épi de blé : le champignon de type Fusariumse développe en conditions humides et douces et produit des mycotoxines. © C. Gloria

Sous l’effet d’un stress, les mycotoxines sont produites sur les céréales et les fourrages par des moisissures. Elles constituent la réponse d’un champignon à un évènement intervenu au champ : écart de température, alternance sécheresse et inondation, agression du champignon due à un traitement antifongique pas assez efficace, attaque d’insectes. Il s’agit dans ce cas de champignons très divers appartenant au type Fusarium qui, dans des conditions humides et douces,
se développent sur les épis à la floraison ou bien sur des chaumes de maïs restés au sol après la moisson. Le stress peut intervenir aussi au stockage sur du maïs grain stocké trop humide, sur des ensilages mal tassés, sur du foin ou de la paille stockés sur sol humide, sur des balles d’enrubannage de mauvaise qualité. Dans ces cas, les mycotoxines produites sont de type ochratoxines, aflatoxines et patulines. Les mycotoxines peuvent même à faible dose entraîner des refus alimentaires, une baisse d’efficacité alimentaire, une baisse de croissance, ainsi que d’autres symptômes plus spécifiques à chacune d’entre elles. Pour ce qui concerne les mycotoxines les plus courantes en France, le déoxinivalénol (DON) est susceptible d’entraîner une immunodépression, une baisse des performances, des fourbures et des diarrhées.
La zéaralénone (ZEN) mime les effets des œstrogènes et perturbe le système endocrinien. Elle peut provoquer des baisses de fertilité, des chaleurs irrégulières, des kystes ovariens, une mortalité embryonnaire, des avortements.
Les  fumonisines sont associées à une immunodépression, des œdèmes pulmonaires, une baisse des performances, des lésions hépathiques et rénales.
La toxine T-2 peut déclencher des troubles gastro-intestinaux, des diarrhées hémorragiques, des baisses de performances.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires