Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Accélération de la baisse du cours des vaches, baisse du prix des broutards.

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 43, le prix moyen des gros bovins recule de 0,8 % sur la semaine, à 2,93 € le kg, tout en restant de 5,7 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Comme la semaine dernière, c'est l'orientation à la baisse du cours des vaches qui explique ce recul, alors que la cotation des JB résiste mieux. Les prix des gros bovins progressent de 0,2 % en Irlande, mais reculent de 1 % aux Pays-Bas et de 0,6 % en Allemagne.

Le cours des vaches O3 recule de 1,9 %, à 2,41 € le kg, mais sur une année, il est en hausse de 0,8 %. Le recul est léger en Irlande (- 0,1%), plus net aux Pays-Bas (-0,9 %) et surtout en Allemagne (-1,5 %). Plusieurs facteurs expliquent ce recul. Tout d'abord, l'abondance de l'offre en raison de l'abattage des vaches qui avaient été gardées pour la production de lait quand son prix était particulièrement haut. L'offre est également forte à cause de la décharge des herbages qui s'effectue en ce moment. La demande, en revanche, se rétrécit, avec les effets de la crise économique qui commencent à se faire sentir, tant sur la propension à consommer que sur les exportations. Rapportés à 2007, les prix des vaches O3 restent néanmoins élevés : + 9 % en Allemagne, + 23 % en Irlande, + 9,2 % aux Pays-Bas.

Le cours moyen des JB R3 est en progression, de 0,4 %, à 3,27 € le kg, dépassant de 8,5 % celui de 2007. En Italie, il bondit de 2,7 % sur la semaine (+ 4,3 % par rapport à 2007). Toutefois, pour les catégories supérieures, la hausse est nettement moins sensible. Par ailleurs, à la bourse de Modène, le JB U3 est orienté à la baisse en semaine 43 (- 3 centimes), tendance qui se confirme en semaine 45 avec un recul de 5 centimes (stabilité en semaine 44). En Allemagne, le prix est stable sur la semaine (+ 10 % en un an) malgré les difficultés d'exportation.
Le prix moyen des boeufs irlandais R3 progresse de 0,1 % (+ 15 % en un an). En revanche, la cotation anglaise recule de 2,8 % (+12 % en un an)

Dans la filière veau, le prix de la viande recule de 0,8 %, à 4,71 € le kg. Il est de 26,9 % en- dessous de celui de 2007. Les prix néerlandais (-2,4 %) et italien (-1,5 %) continuent de reculer. Dans ces deux pays, l'offre a été trop importante cette semaine par rapport à une consommation modeste.
A 154,79 € la tête, le prix moyen des veaux de 8 jours progresse de 0,9 % sous l'effet de l'augmentation du prix allemand (+ 2,9 %). Les prix néerlandais et italien sont stables.

En France, la baisse du prix moyen des gros bovins s'accentue nettement en semaine 44. Il perd 6 centimes, à 2,94 € le kg. Il est désormais inférieur de 6 % à celui de 2007 à la même période. Comme ailleurs en Europe, c'est le recul du cours des vaches qui explique la tendance à la baisse, alors que le cours des JB se maintient. De fait, non seulement le prix du JB R est passé au-dessus de celui de la vache R, mais en plus, l'écart est important : il est de 8 centimes. Un tel écart n'avait pas été observé depuis mi-2006.

Le prix des vaches recule nettement, pour les même raisons que celles évoquées pour l'Europe. Néanmoins, le prix des vaches de qualité, en particulier allaitantes, recule de manière plus modérée. Les prix des animaux de qualité bouchère R sont en repli de 5 centimes, à 3,18 € le kg (- 3 % en un an). Les prix enregistrent des baisses, de 8 centimes pour les vaches O et de 9 centimes pour les vaches P, à respectivement 2,55 et 2,26 € le kg, soit 12 et 15 % de moins qu'en 2007.

Contrairement à ceux des vaches, les cours des JB résistent, notamment parce que les JB sont moins nombreux sur les marchés. Les cours des JB U, R et O sont stables à respectivement 3,50, 3,26 et 2,88 € du kg : ces prix correspondent à des niveaux supérieurs de 6,7, 6,1 et 0,3 % par rapport à ceux de l'année dernière.

Après le répit de la semaine dernière, le marché des broutards repart à la baisse. Les cours des mâles sont tous orientés à la baisse, plus ou moins sensible selon les races : le mâle limousin U 6-12 mois et le mâle croisé R 6-12 mois perdent chacun 2 centimes à 2,53 et 2,18 € le kg. Le mâle charolais U de 6-12 mois perd 5 centimes à 2,23 € le kg tandis que celui de 12-24 mois perd 1 centime à 2,20 € le kg. Le marché reste morose, notamment celui de l'exportation vers l'Italie.

Dans la filière veau, la stabilisation du cours se confirme. Il s'établit à 5,47 € le kg, soit plus de 18 % en-dessous de son niveau de 2007.

Le cours des veaux de 8 jours recule de 1 €, à 59,61 € la tête. Sur un an, il recule de 42,7 %.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires