Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Baisse des cours des gros bovins en France pour toutes les qualités

Office de l'Elevage/DEP

Au cours de la troisième semaine de l'année 2008, dernière semaine publiée, le prix moyen pondéré des gros bovins dans l'UE progresse toujours, de 0,7 %, à 2,84 € le kg. Il se situe maintenant à 0,6 % au dessus de son niveau de 2007 à la même période. Une telle progression, alors que traditionnellement les prix auraient plutôt tendance à diminuer jusqu'à la mi mars avant leur remontée saisonnière, est liée à la réduction de l'offre, mais dans le même temps la demande est calme. Par ailleurs, la période correspond à celle d'un ajustement des effectifs de vaches à l'approche de la fin de la campagne laitière, mais les principaux pays producteurs de lait incitent les éleveurs à réaliser les quotas.

Les prix sont dans l'ensemble en baisse en France et en Allemagne, en légère hausse en Italie (+ 0,6 %), en nette progression aux Pays-Bas (+ 2 %) et en Irlande (+ 2 % pour la quatrième semaine consécutive). Dans ce pays, toutes les catégories d'animaux progressent au même rythme : + 1,9 % pour les JB et les vaches, + 2,1 % pour les boeufs.

Les cours des JB R3 augmentent en moyenne de 0,3 % sur la semaine, à 3,16 € le kg, dépassant ainsi de 0,2 % leur niveau de 2007. Tandis qu'ils sont en hausse de 0,3 % en Italie, ils baissent de 0,4 % en Allemagne. Dans ces deux pays, ils sont nettement supérieurs à ceux de 2007 :+ 4,4 et + 5,9 %. En Allemagne, les apports de JB dépassent ceux de la semaine précédente.

Le prix moyen des vaches O3 progresse également de 0,3 %, à 2,34 € le kg, soit une hausse de 4,3 % comparé à 2007. En Allemagne, le marché est plus équilibré que celui des JB. Les prix néerlandais augmentent de 1,3 %. Il semblerait que la traditionnelle baisse de consommation dans ce pays n'ait pas lieu cette année.

Dans le secteur du veau, d'une semaine sur l'autre, la tendance est identique : hausse des cours du veau de 8 jours (+ 1,7 %), à 159,82 € la tête, avec des prix stables en Italie et en nette progression aux Pays-Bas (+5 %). Sur un an, le prix moyen enregistre un recul de 12,2 %.

Le prix de la viande de veau continue de s'effriter lentement : 0,5 %. En Italie, le prix est en repli de 2,2 % en raison de la baisse de la consommation. Le prix moyen communautaire est de 33,1 % supérieur à celui de 2007.

En France, les cours des gros bovins sont orientés à la baisse en semaine 04, tant pour les qualités ordinaires que pour les bouchères, malgré le repli des disponibilités (en particulier le manque d'offre en vaches de réforme laitière). La consommation est très calme. Sur le mois de décembre 2007, elle a reculé de 8,8 % par rapport au mois précédent. Le prix moyen recule de 1 centime, à 3,10 € le kg, Il reste de 2,3 % supérieur à son niveau de 2007.

Les cours des JB U et R reculent de 1 centime, à 3,46 et 3,23 € le kg. Ceux des JB O, influencés par la baisse des vaches de qualité moyenne, reculent de 3 centimes, à 2,93 € le kg. Les prix de chaque classe restent cependant au dessus des niveaux de 2007, respectivement de 0,9, 1,9 et 1,4 %.

En ce qui concerne le cours des vaches, chaque classe d'animaux perd 2 centimes du kg. Là aussi, chacune se situe au dessus de son niveau de 2007 de 0,9 % pour les R, 9,7 % pour les O et 11,9 % pour les P. La demande en qualité bouchère est très réduite.

Sur le marché des broutards, la tendance est à des prix en hausse, surtout pour les animaux moins lourds et de bonne qualité : + 2 centimes pour les mâles limousins de 290 kg ( 8,9 % en un an) et pour les mâles croisés ( 1,4 % en un an), + 1 centime du kg pour les rustiques ( 7,6 % sur un an).

Le prix moyen de la viande de veau enregistre un léger décrochage saisonnier, après une hausse puis un plafonnement à niveau élevé depuis juillet dernier. Il perd 2 centimes, à 6,70 € le kg. Il n'y a pas de volumes excessifs sur le marché, l'offre reste bien adaptée à la demande. Le prix de la viande doit être en partie un facteur de ralentissement de la consommation Celle-ci a baissé de 6,9 % entre décembre 2006 et décembre 2007 alors que les abattages ne cessent de diminuer (de 7,2 % entre janvier et novembre 2007). Au détail, selon le panel TNS, les prix ont augmenté de 7,2 %.

A la production, les prix progressent de 22,9 % en semaine 04 de 2008 rapporté à la même semaine de 2007.

A 119,30 € la tête, le prix des veaux de 8 jours progresse de 4,3 % sur la semaine ( 21,6 % sur un an). Janvier et février sont des mois avec encore de réelles disponibilités, puis les vêlages vont décroître.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires