Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Baisse du cours des vaches et des broutards en France

Office de l« Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 38, le prix moyen des gros bovins est en baisse, de 0,2 % à 3,0 € le kg (tout en restant de 9 % supérieur à celui de 2007 à la même période). La baisse est due, en particulier, à la situation en Italie (- 1,1 %) où le cours des JB recule nettement, ainsi qu'en Allemagne (- 1,2 %) où c'est le cours des vaches qui est en baisse. Le cours des vaches est également en recul aux Pays-Bas, ce qui contribue à l'effritement du prix moyen des gros bovins néerlandais (- 0,7%).

Le prix moyen des vaches O3 est en recul de 1 %, à 2,55 € le kg. Il reste cependant de 8,2 % au dessus de celui de 2007. Il recule en Allemagne (- 2,1 %), en Irlande (-0,8 %) et aux Pays-Bas (- 0,4 %). Néanmoins, par rapport à 2007, les cours actuels sont toujours élevés : + 11 % en Allemagne et aux Pays-Bas et + 25 % en Irlande.

Le cours des JB R3 recule, en moyenne, de 0,2 %, à 3,23 € le kg, dépassant de 8,8 % le niveau de 2007. Il est en net retrait en Italie (- 2,3 %) et en Allemagne (- 0,4 %). Comparés à ceux de 2007, les prix progressent de 13 % en Allemagne et de 3 % en Italie.

En Irlande, le prix des boeufs R3 recule de 1,5 %, à 3,17 € le kg. En un an, il augmente de 16,4 %. Malgré le progrès de la cotation anglaise, à 3,49 € le kg (+ 0,8 %) la moyenne européenne du boeuf R3 est en léger recul.

Dans la filière veau, le prix de la viande a interrompu sa hausse : il recule de 0,24 % sur la semaine, à 4,62 € le kg. Les prix sont stables en Italie, mais une nouvelle fois en net recul aux Pays-Bas (- 2,55 % sur la semaine). Sur un an, le prix moyen dans l'UE recule de 26,9 %.

Pour les veaux de 8 jours, la baisse continue : - 2,7 % sur la semaine et – 6,8 % sur l'année, à 150,75 € la tête. Le prix néerlandais progresse cependant de 3,7 % et repasse au-dessus de la barre des 100 €/kg (100,85 €).

En France, comme la semaine précédente, le prix moyen des gros bovins recule, en semaine 39, de 2 centimes, à 3,06 € le kg. La baisse est, encore une fois, surtout due au recul du prix des vaches, alors que celui des JB se stabilise globalement. Le prix moyen des gros bovins se situe à un niveau de 0,6 % au-dessous de celui de 2007 à la même période.

Les prix des vaches O et P, destinées aux GMS et à l'industrie, sont en recul de respectivement 4 et 3 centimes, à 2,77 et 2,46 € le kg (soit – 2,1 et – 4,3 % comparés à ceux de 2007), en raison d'apports nombreux sur les marchés : les éleveurs laitiers, ont, au cours des derniers mois, retardé les abattages de leurs vaches pour profiter de la hausse du prix du lait. Aux abattages habituels s'ajoutent donc ces abattages tardifs.
La cotation de la qualité bouchère R recule aussi, de 3 centimes, à 3,34 € le kg (+ 1,2 % en un an).

Le prix des JB U gagne 1 centime à 3,44 €/kg (soit 8,9 % en plus par rapport à la même semaine de 2007). Celui des JB R est stable, à 3,20 €/kg, celui des JB O recule de 1 centime à 2,82 €/kg € le kg (soit + 2,9 % par rapport à 2007).

Les cotations du boeuf et de la génisse de classe R perdent chacune 3 centimes à respectivement 3,27 et 3,42 €/kg, (soit 2,8 % de hausse et 0,8 % de baisse par rapport à 2007).

Sur le marché des broutards, la tendance est au recul, plus ou moins net selon les races : les cours des mâles limousins U reculent de 4 centimes à 2,59 €/kg, ceux des croisés R de 2 centimes à 2,16 €/kg. Ceux des broutards charolais reculent de 2 centimes pour les mâles U 6-12 mois à 2,29 €/kg, et de 9 centimes pour les mâles U de 12-24 mois à 2,25 €/kg. Le net recul des cours des JB en Italie, principal débouché des broutards français à l'exportation, pèse sur leur prix.

En ce qui concerne la viande de veau, le prix moyen progresse, mais plus légèrement que les semaines passées : il gagne 2 centimes sur la semaine, à 5,43 € le kg, et reste de 17,5 % inférieur à celui de 2007.

Le cours moyen des veaux de 8 jours recule, à 65,6 € la tête (- 38,5 % par rapport à la même semaine de 2007). Les vêlages en races laitières sont particulièrement nombreux.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires