Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Baisses des cours en France et en Europe liées à une demande peu soutenue.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, en semaine 35, le prix moyen des gros bovins est en très légère baisse (- 0,2 %) à 2,78 €/kg. Un manque général de dynamisme de la consommation est constaté, et ce malgré la rentrée. Les cours sont en baisse dans la plupart des pays européens : aux Pays-Bas (- 1,1 % à 2,32 €/kg), au Royaume-Uni (- 0,9 % à 3,01 €/kg), en Allemagne ( 0,6 % à 2,63 €/kg) où la demande liée aux promotions de rentrée s'est calmée, en Irlande (- 0,5 % à 2,68 €/kg), au Portugal (– 0,2 % à 3,04 €/kg) et en Belgique ( 0,1 % à 2,61 €/kg). Stables en Espagne à 2,73 €/kg, ils progressent en Italie (+ 0,1 % à 3,31 €/kg) et en Grèce (+ 0,5 % à 3,66 €/kg). En comparaison avec la même semaine en 2008, les cours sont en repli de 7,4 % au niveau européen, soit 22 centimes / kg. Les plus fortes baisses sont observées : en Irlande ( 42,6 centimes soit ¬ 13,7%), en Allemagne ( 36 centimes soit 11,9 %), aux Pays-Bas ( 35 centimes soit 12,9%) et au Royaume-Uni ( 23 cents soit 7,1 %). Seuls la Grèce (+3,3 %), où les abattages ont diminué de 8 % en un an et le Portugal (+ 19,3 cents soit + 6,8%) voient leurs cours progresser sur l'année.

Le prix moyen des JB R3 gagne 0,2 % à 3,15 €/kg, inférieur de 2,2 % à celui de la semaine 35 de 2008. Sur la semaine, il progresse en Italie de 0,3 % à 3,6 €/kg, où la demande est un peu plus soutenue, du fait de la rentrée scolaire et en Allemagne de 0,2% à 3,1 €/kg. Il est stable à 3,17 €/kg en Espagne.

La cotation des boeufs R3 irlandais perd 2 centimes soit - 0,7 % sur la semaine à 2,82 €/kg ( 13,3 % / 2008). La cotation moyenne des génisses R3, reconduite à 3,07 €/kg, perd 22 centimes soit 6,9 % en un an.

Le prix des vaches O3 perd 0,8 % à 2,31 € le kg, il est inférieur de 30 centimes/kg soit 11,4 % par rapport à celui relevé un an auparavant. Il progresse de 0,1 % en Irlande à 2,28 €/kg, où l'offre demeure limitée (près de 15 % d'abattages en moins par rapport à la même semaine en 2008) mais chute de 1,7 % en Allemagne à 2,33 €/kg, et de 1,6 % aux Pays-Bas à 2,32 €/kg, où l'offre s'étoffe dans un contexte de demande calme.

Le prix moyen de la viande de veau poursuit sa dynamique haussière en gagnant 0,5 %, à 5 €/kg, toujours sous l'impulsion des Pays-Bas, où les exportations progressent d'une semaine à l'autre entraînant une augmentation des cours de 2,3 % à 4,28 €/kg, même si l'offre en veaux gras rosés s'alourdit. Les cours sont stables en Italie à 4,4 €/kg et en Belgique de 2,1 % à 6,17 €/kg.

Le cours des veaux de 8 jours affiche une baisse de 1,4 % à 180 € par animal. Les prix baissent de 4,4 % aux Pays-Bas à 150 €/tête, sont reconduits en Espagne à 214 €/tête, en Italie à 198 €/tête et en Allemagne à 239 €/tête. Outre-Manche, dans un marché toujours aussi volatil, la référence irlandaise perd 18,6 % à 99 €/tête et la cotation britannique 1,2 % à 129 €/tête.

En France, en semaine 36, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a diminué de 3 centimes à 2,9 €/kg, en baisse de 7,1 % par rapport à la semaine 36 de 2008 mais revient à un niveau similaire à celui de début d'année. Comme la semaine précédente, la baisse affecte quasiment toutes les catégories. Les besoins accrus liés à la rentrée ont déjà été couverts et la demande est vite redevenue calme et sélective.

La cotation nationale des vaches O abandonne 4 centimes (-1,5%) sur la semaine à 2,59 €/kg, et celle des vaches de classe P perd cinq centimes à 2,32 €/kg. Elles accusent des baisses respectives de 9,8 et 9,4 % sur un an. Les prix des réformes laitières et des vaches allaitantes de moins bonne qualité souffrent d'une hausse de l'offre et d'une demande de plus en plus sélective.

Le prix des génisses de classe R poursuit sa lente érosion en perdant cette semaine 2 centimes à 3,23 €/kg, (-7,7% par rapport à la semaine 36 de 2008). Celui des boeufs de classe R se replie de 3 centimes à 3,14 €/kg ( 5,7 % par rapport à la semaine 36 de 2008).

La cotation des jeunes bovins de classe U est en repli de 2 centimes à 3,33 €/kg en semaine 36 ( 3,2 % par rapport à la même semaine en 2008). Le prix moyen des jeunes bovins R et O perd respectivement 1 et 2 centimes à 3,06 €/kg et 2,62 €/kg (-4,4% et -7,8% sur un an).

Les prix des broutards mâles charolais de 300 350 kg perdent 4 centimes à 2,44 €/kg (revenant exactement au même cours que l'an dernier) tandis que ceux des limousins de même catégorie sont reconduits à 2,59 €/kg (- 1,9 % / 2008), les croisés gagnent 1 centime à 2,2 €/kg, proche de ceux de l'an dernier (+0,5 %). Les broutards de moindre conformation trouvent difficilement preneurs en ce moment.

Les prix de la viande de veau de boucherie sont reconduits après cinq semaines consécutives de hausse à 5,61 €/kg. La bonne adéquation entre l'offre et la demande, observée depuis un an, est de nouveau d'actualité et permet de maintenir un prix supérieur à celui de l'an passé à la même période (6 % de mieux).

La cotation des veaux de huit jours a poursuivi sa baisse saisonnière, en se repliant de 7,2 % ( 7,6 €) pour s'établir à 105 €/tête, dans un contexte d'offre qui s'alourdit. La cotation demeure néanmoins en nette progression (+ 10,2 %) par rapport à la semaine 36 de 2008.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires