Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Des cours stables pour les vaches, en baisse pour les bovins :

Office de l'Elevage

En semaine 06, dans l'UE, le prix moyen des gros bovins est stable, pour la troisième semaine consécutive, à 2,90 € le kg. Il est de 0,3 % supérieur à celui de 2008 à la même période. Depuis le début de l'année, il progresse de 1,8 % en moyenne. Cette constatation cache toutefois des évolutions contrastées selon les secteurs et les Etats-membres. Ainsi, les prix des animaux de moins bonne qualité diminuent de façon notable, en particulier ceux des vaches O2 (animaux laitiers non engraissés après la fin de la lactation). Le prix moyen, comme les semaines précédentes est en hausse en Irlande et en Italie, conséquence d'une offre toujours restreinte, alors qu'il continue de se replier en Allemagne (-0,7 %), même si les apports sont limités, et surtout aux Pays-Bas (-2,1 %). C'est le ralentissement de la consommation qui semble être le facteur déterminant de pression à la baisse sur les prix dans ces pays.

Le prix moyen des JB R3 recule de 0,3 %, à 3,34 € le kg, mais dépasse encore de 4,5 % celui de 2008. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 1,4 %. Sur la semaine, les prix sont revus à la baisse en Allemagne (-0,7 %) avec des ventes difficiles pour les pièces nobles (filet et rosbif) ainsi qu'en Italie (-1,2 %). Sur un an, les prix connaissent une évolution positive, respectivement +2,6 et +1,5 %. A 3,63 € le kg le cours italien reste le plus élevé de l'UE.
En Irlande, le prix moyen des boeufs R3 continue sa remontée (+0,5 %) sous l'effet d'offres mesurées, à 3,04 € le kg (mais -1,8 % sur un an). Le cours des boeufs britanniques de même qualité progresse nettement (+3,1 %), à 3,18 € le kg.

Le prix des vaches O3 recule en moyenne de 0,5 %, à 2,27 € le kg, en retrait de 4,5 % comparé à son niveau de 2008. Depuis le début de l'année, il est en très légère hausse (+0,2 %). Sur un an, il diminue de 1,9 % en Allemagne, de 1,8 % aux Pays-Bas et augmente de 2,6 % en Irlande. Sur la semaine, le cours moyen baisse de 0,8 % en Allemagne, de 2,1 % aux Pays-Bas et enregistre une hausse de 1,8 % en Irlande.

Dans la filière veau, à 4,88 € le kg, le prix de la viande est en recul de 0,6 % sur la semaine et de 17,2 % sur l'année. Le prix moyen communautaire est tiré vers le bas par le tassement du prix néerlandais (-2,1 %).
Par contre, le prix des veaux de 8 jours progresse en moyenne de 3,7 % (+3,4 % en un an), à 169,17 € la tête, avec une hausse significative de 7,1 % aux Pays-Bas.
Les exportations de viande de veau néerlandaise sont en recul de 14,2 % comparées à celles de la même période en 2008.

En France, en semaine 07, le prix moyen des gros bovins perd 1 centime, à 2,90 € le kg, comme les semaines précédentes. Il est ainsi en recul de 6,7 % comparé à celui de 2008. Depuis le début de l'année, il baisse de 0,7 %.

L'élément marquant de la situation de marché concerne le prix des JB O en baisse sensible cette semaine, probablement en raison du tassement de la demande italienne, ce qui étoffe les apports de JB sur les marchés. Les cours des JB U et R diminuent de 2 centimes, à 3,58 et 3,30 € le kg (mais +3,2 et +2,8 % en un an), ceux des JB O chutent de 5 centimes, à 2,83 € le kg (-2,1 %), alors que les cours se maintiennent pour les qualités comparables en vaches de réforme.

Les disponibilités modérées en vaches permettent cette reconduction des cours et même une progression pour les qualités de second choix : à 2,45 € le kg pour les O, à 2,19 € pour les P (+1 centime). La qualité bouchère R recule de 1 centime, à 3,08 € le kg. Comparés à ceux de 2008, les prix actuels sont bas : -14,6 % pour les O, -18,3 % pour les P et -4,3 % pour les R.

Le repli des prix des animaux finis entraîne celui des animaux d'engraissement à la baisse, en particulier ceux des mâles limousins de 300 kg et ceux des charolais de 450 kg.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande est stable, à 5,48 € le kg, stabilité qui dure depuis le mois d'octobre dernier. Les mises en marché correspondent toujours au niveau de consommation.
La remontée du prix des veaux de 8 jours, à 102,47 € la tête (soit +3,1 % sur la semaine) est la conséquence de moindres disponibilités en cette fin de période de vêlage dans les troupeaux laitiers. Mais, comparés à ceux de 2008, les prix de la viande et des petits veaux sont nettement en recul : -16,5 et -14,9 %.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires