Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Légère progression des cours dans un marché peu actif.

FranceAgriMer

Dans l'Union Européenne, dans un marché très peu actif (offre et demande limitées), le prix moyen des gros bovins, en semaine 25, progresse de 1 centime à 2,82 € le kg. Il est en baisse de 20 centimes (- 6,7 %) par rapport à la même semaine en 2008. Il suit globalement la même tendance que la semaine précédente, en demeurant stable aux Pays-Bas, progressant en Allemagne (+ 0,5 %) et en Irlande (+ 0,4 %). Il régresse en Espagne (- 0,4 %) et au Portugal ( 0,8 %). Le cours italien est en baisse de 0,2 %.

Le prix moyen des JB R3 affiche une baisse de 0,8 %, à 3,08 € le kg. Il diminue de 1,6 % par rapport à 2008 et de 6,5 % depuis le début de l'année. Il gagne 2 centimes en Allemagne à 2,97 € / kg, il perd 8,6 centimes en Italie à 3,50 € / kg ( 2,4 %) où la demande est peu soutenue en raison notamment de fortes chaleurs qui incitent peu à la consommation de viande bovine. Comparés à ceux sur la même période en 2008, les prix actuels sont en recul de 3,8 % en Allemagne et de 1 % en Italie.

En Irlande, la cotation des boeufs R3 progresse de 2,3 % (+ 7 centimes) sur la semaine à 3,13 € / kg, en repli de 8,6 % en comparaison avec les cours constatés à la même date en 2008.

Le prix des vaches O3 gagne 0,5 % à 2,36 € le kg en raison d'une offre globalement limitée. Malgré une progression de 5,6 % depuis le début de l'année, il diminue de 11,4 % en un an. Il est en progression en Irlande (+ 0,3 %), en Allemagne (+ 0,4 %), et stable aux Pays-Bas.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande s'améliore de 0,6 % à 4,70 € / kg sous l'impulsion des marchés néerlandais et belge qui gagnent respectivement 2,4 % et 1,3 %.

La cotation des veaux de 8 jours est en régression de 0,5 %, à 199,7 € la tête, avec des prix stables en Italie et Allemagne, en recul aux Pays-Bas (- 7,9 %). Elle baisse en Grande-Bretagne ( 2,1%) et mais se ressaisit en Irlande (+ 6,9 %). Ces deux pays ont les cours les plus bas de l'UE à respectivement 119,9  et 132,5 € / tête, ceux de l'Allemagne sont nettement plus élevés à 239 € / tête.
En France, en semaine 26, le prix moyen des gros bovins s'améliore de 2 centimes à 2,94 €/kg, en repli de 5,8 % par rapport à la même période en 2008. La faible offre en vaches de réforme et en jeunes bovins de qualité moyenne raffermit les cours.

Les cours des vaches laitières ont poursuivi leur redressement initié la semaine précédente. Les cotations des vaches O et P progressent chacune de 2 centimes pour s'établir à 2,63 €/kg et 2,41 €/kg. Elles sont en baisse de 9,9 et 9,1 % par rapport à la semaine 26 de 2008, mais en progression de 5,7 % et 10 % depuis le 1er janvier.

Dans un marché très calme, les cours des jeunes bovins U sont reconduits à 3,33 €/kg. Ils sont stables depuis deux mois à ce niveau équivalent à celui de 2008 à la même période. Le prix moyen des jeunes bovins R remonte de 2 centimes à 3,03 €/kg (baisse de 1,9 % par rapport à la même semaine en 2008). Le cours des JB de classe O, qui n'avait fait que baisser quasi systématiquement sur les 4 derniers mois, repart à la hausse après deux semaines de stabilisation et progresse de 4 centimes (soit + 1,6 %) à 2,60 €/kg. Depuis le début de l'année, les cours ont chuté de 11 %. La baisse est de 6,5 % en comparant la semaine 26 de 2009 à celle de 2008.

Comme la semaine dernière, les prix des génisses de classe R sont en repli de 1 centime à 3,26 € / kg (- 6,6 % par rapport à la même période en 2008). Ceux des boeufs de classe R, en revanche, progressent de 1 centime à 3,21 € / kg (-3 % par rapport à 2008).

Les prix des broutards charolais de 300 - 350 kg se maintiennent à 2,51 € / kg tandis que ceux des limousins de même catégorie progressent de 1 centime à 2,63 € / kg en retrait de 3,7 et 3,6 % par rapport à la même période l'an passé. Les prix des broutards croisés sont, à 2,21 € / kg, en progression de 2,3 % par rapport à la même semaine en 2008. Le marché est assez calme, du fait de besoins réduits.

La viande de veau de boucherie est à 5,44 € / kg comme toutes les semaines depuis 9 mois (4,1 % de mieux que la semaine 26 de 2008). L'écoulement de viande de veaux est plus difficile en raison des bonnes conditions météorologiques actuelles peu propices à sa consommation.

La cotation des veaux de huit jours ne cesse de progresser depuis l'automne dernier, ayant quasiment triplé depuis son plus bas niveau en octobre 2008. Cette semaine, le gain est de 1 % (soit 1,73 €) à 175,9 € / tête, dans un marché qui demeure néanmoins assez calme.

Sur les cinq premiers mois de l'année 2009, les abattages de gros bovins sont en légère augmentation de 0,3 % par rapport à la même période en 2008, mais il existe de fortes disparités entre catégories. Les abattages de gros bovins mâles ont diminué de 13,1 % tandis que les abattages de vaches et de veaux de boucherie ont progressé de 8,4 % et de 3,5 %. Pour les vaches, au-delà de l'augmentation des réformes laitières, ce sont surtout les abattages de femelles allaitantes qui ont augmenté.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires