Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Nette progression du prix des vaches de qualité industrielle.

Office de l'Elevage

En semaine 08, dans l'UE, le prix moyen des gros bovins, stable depuis un mois, recule de 0,5 %, à 2,89 € le kg. Comparé à son niveau de la même période de 2008, il est en repli de 1,3 % mais il augmente de 1,3 % en moyenne depuis le début de l'année. Il faut souligner que les prix des principales catégories de référence (JB R3 et vaches O3) sont revus à la hausse. Dans les principaux pays producteurs, le prix moyen progresse en Allemagne et aux Pays-Bas (il était jusqu'ici en recul à cause d'une faible demande) tandis qu'il enregistre une baisse de 1,1 % en Irlande et de 1,9 % en Italie.

Le prix moyen des JB R3 est en hausse de 0,3 %, à 2,34 € le kg. Il dépasse toujours celui de 2008 de 4,2 % et progresse de 1,4 % en moyenne depuis le début de l'année. A 3,81 € le kg, le prix italien enregistre une nette progression (+ 4,9 %) alors qu'en Allemagne, elle se limite à 0,3 % malgré une insuffisance en animaux finis. Par rapport à 2008, les prix actuels sont en retrait de 6,3 % et 2,4 % en Italie et en Allemagne.
En Irlande, les disponibilités importantes entraînent le repli du prix moyen des boeufs R3, à 3,01 € le kg (- 5,3 % en un an) alors qu'au Royaume-Uni le prix pour la même catégorie d'animaux est en hausse de 0,5 % sur la semaine.

Le cours moyen des vaches O3 progresse lui aussi de 0,3 % sur la semaine, à 2,27 € le kg, mais sur un an, il est en net recul ( 6,7 %) et en légère hausse (+ 0,3 %) depuis le début de l'année. Sur la semaine, il progresse de 0,5 % en Allemagne, de 0,7 % aux Pays-Bas (ce qui est inhabituel à cette saison, mais il semblerait que les abattoirs utilisent au maximum les capacités d'abattage, perturbant ainsi la formation des prix) et recule de 1,7 % en Irlande. Les prix actuels sont en net repli, comparés à ceux de 2008 : - 5,7 % en Irlande et aux Pays-Bas, - 7 % en Allemagne.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande est reconduit à 4,86 € le kg. La perte en Italie (- 1 %) est compensée par la hausse du même pourcentage aux Pays-Bas.
Le prix des veaux de 8 jours, à 171,65 € la tête, jusqu'ici en remontée saisonnière, s'effrite de 2,1 % sur la semaine, tiré vers le bas par la chute en Irlande (- 43,2 %) alors qu'il est inchangé en Italie et en hausse de 1,7 % aux Pays-Bas. En un an, il progresse de 6,4 %.
Avec 31.172 tonnes, les expéditions de viande de veau depuis les Pays-Bas vers la France, l'Italie et l'Allemagne, sont de 13 % inférieures à celles de 2008.
En France, en semaine 09, le prix moyen des gros bovins est en hausse de 3 centimes, à 2,94 € le kg. Il reste cependant de 5,1 % inférieur à celui de 2008 à la même période. Depuis le début de l'année, il progresse de 0,7 %. Cette hausse sur la semaine est le fait d'une augmentation significative des prix des vaches industrielles, probablement liée à une demande soutenue, plutôt qu'à une offre restreinte.

Le prix moyen des JB U et R est stable, à 3,56 et 3,29 € le kg (+ 2,4 % et + 2,2 % par rapport à 2008). Celui des JB O dont la qualité est comparable à celle des vaches destinées à l'industrie progresse de 2 centimes, à 2,83 € le kg (- 1,1 % sur un an). Selon la BDNI, le nombre de mâles de 14 à 18 mois est important (+ 10,2 % entre le 1er janvier 2008 et le 1er janvier 2009). Ces animaux sont destinés, soit à l'abattage en France, soit à l'exportation en vif (si la demande italienne est soutenue).

A l'approche de la nouvelle campagne laitière, certains éleveurs font de la rétention d'animaux pour préparer la campagne suivante, étant désormais au clair avec l'utilisation de leurs quotas. Des apports réduits sur les marchés et une demande soutenue pour la fabrication de steak haché entraînent une nette hausse des prix des vaches O et P, de 5 centimes du kg, à 2,52 et 2,27 € le kg (- 13,2 % et - 14,6 % par rapport à 2008). Dans le Nord-Pas-de-Calais, par exemple, les abattages sont soutenus par la demande allemande en viande En effet, la production de l'Allemagne est en baisse structurelle en raison du découplage. Les dernières données disponibles sur les abattages de vaches pour janvier 2009 comparées à janvier 2008 indiquent cependant une hausse de 13,3 % en têtes et 12 % en volume. Mais ces animaux ont déjà pu être absorbés par le marché.

Dans le secteur des broutards, on peut noter la hausse du prix des mâles charolais de 350 kg, hausse de 5 centimes du kg et celle du prix des croisés de 300 kg, de 3 centimes (+9,7 et +5,8 % en un an).

Dans la filière veau, la situation est identique d'une semaine sur l'autre : reconduction du prix moyen de la viande, à 5,48 € le kg (- 15,1 % en un an) et remontée (+ 0,7 %) de celui des veaux de 8 jours, à 107,33 € la tête.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires