Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Nouvelle baisse importante du prix moyen de la viande de veau.

Office de l'Elevage / DEP

En semaine 13, dernière semaine publiée par l'UE, le prix moyen des gros bovins progresse légèrement (+ 0,1%), à 2,93 € le kg. Il est ainsi de 4,9 % supérieur à celui de 2007 à la même période et en hausse de 4,4 % en moyenne depuis le début de l'année. Cet équilibre de marché tient à une légère progression, à contre-saison, des cours des JB qui sortent plus nombreux et à une baisse dans les mêmes proportions et tout aussi inhabituelle des prix des vaches. Le prix moyen est en recul en Allemagne et aux Pays-Bas. Il augmente en Irlande (+ 0,8 %) et en Italie (+ 0,4 %). Après la forte chute de la semaine dernière, il est en hausse de 4,8 % cette semaine au Danemark.

Sur la semaine, les prix des JB R3 progressent en moyenne de 0,2 %, à 3,15 € le kg, soit un prix supérieur de 3 % à celui de 2007. Ils sont stables en Allemagne et en Italie (l'offre correspond aux besoins restreints des abattoirs) où ils dépassent respectivement de 8,1 et de 7,4 % ceux de 2007. Le prix allemand, à 3,22 € le kg, est comparable à celui des bovins R3 irlandais qui poursuivent leur hausse (+ 0,8 % sur la semaine, + 13,1 % sur un an) en raison d'une demande britannique soutenue cumulée à une offre limitée. Les cours de boeufs britanniques continuent à reculer (- 0,4 % sur la semaine). Ils sont maintenant de 1,9 % inférieurs aux prix irlandais.

Les cours des vaches O3, dont les abattages devraient diminuer en ce début de campagne laitière, sont en repli de 0,2 % sur la semaine, à 2,46 € le kg. Ils restent en nette hausse par rapport à 2007 (+ 9 %). Les cours allemands et irlandais sont cependant en recul de 0,4 et 0,2 %, avec un écart de + 17,2 % et 11 % comparés à 2007. Par contre, les prix augmentent de 0,6 % en Irlande (+ 17 % en un an).

Dans le secteur du veau, la situation est contrastée. A 163,59 € la tête, le prix moyen des veaux de 8 jours augmente de 1,7 % d'une semaine sur l'autre (- 14,7 % en un an), avec des hausses de 5 % aux Pays-Bas et de 4,3 % en Italie.

Par contre, le cours moyen de la viande de veau, à 5,59 € le kg, recule de 2,2 % sur la semaine (mais + 5,8 % en un an), avec des replis de 6 % aux Pays-Bas, où l'offre est trop importante, et de 2,8 % en Italie.

Les difficultés d'approvisionnement de l'UE en viandes importées d'Amérique Latine devraient s'accroître. Seules les viandes de bovins élevés dans l'une des 106 exploitations agrées par l'UE peuvent être importées. De son côté, l'Argentine vient de suspendre temporairement toutes ses exportations de viandes en raison du manque de produits sur le marché intérieur suite à une grève importante des producteurs.

En France, en semaine 14, le prix moyen des gros bovins poursuit sa baisse saisonnière, avec un recul de 1 centime, à 3,04 € le kg. Il reste de 2,7 % au dessus de son niveau de 2007, mais depuis le début de l'année il est en retrait en moyenne de 2,2 %. Les abattages de février 2008 par rapport à ceux de janvier 2008 confirment les évolutions traditionnelles : progression des abattages de JB (+ 9,5 % contre + 7,6 %) et diminution des abattages de vaches (- 7,1 % contre -5,5 %). Les abattages de JB de février 2008 comparés au même mois de 2007 augmentent de 12,5 % (avec une réduction des poids de 1,6 %) alors que ceux des vaches sont en repli de 9,7 % (+ 1 % du poids). Cette évolution devrait orienter les prix à la baisse en JB et à la hausse en vaches.

En réalité, tous les prix des gros bovins sont à la baisse, à l'exception des qualités R en vaches et en boeufs qui restent stables sur la semaine considérée (+ 4,2 et + 0,6 % sur un an). Les qualités de second choix O et P reculent de 2 centimes, malgré des sorties de laitières moins importantes que ce qui pouvait être envisagé pour la fin de la campagne laitière. Les prix restent de 5,7 et 6,2 % au dessus de ceux de 2007.

Les cours des JB sont tributaires du marché italien et enregistrent un repli de 2 à 3 centimes pour les U et les R et de 1 centime pour les O. Les prix actuels dépassent cependant leur niveau de 2007 : + 5 % pour les U, + 6,8 % pour les R et + 5,4 % pour les O. Suite au premier cas de FCO en Italie et compte tenu de l'interdiction de mouvements d'animaux dans le Vénéto, les abattoirs du Piémont s'approvisionnent dans le Nord -Est de la France en jeunes bovins. Ces animaux sont davantage valorisés sur le marché italien puisque, en moyenne, les prix y sont supérieurs de près de 13 %. Les animaux qui ne pourront être commercialisés sur l'Italie devraient bénéficier d'un plan de repousse et d'engraissement.

Dans la filière veau, la baisse du prix moyen de la viande s'accentue, avec un recul de 13 centimes sur la semaine, à 6,04 € le kg. Il reste de 6,5 % supérieur à celui de 2007. L'opération « festival du veau » (fin février-début mars) qui avait soutenu la consommation n'a pas eu le relais attendu autour de Pâques. Les quantités mises en marché ne sont pas excessives, les coûts de revient semblent raisonnables avec le recul des cours des produits laitiers, mais la consommation ne suit pas. La viande de veau reste la plus chère de toutes les espèces.

La période de vêlage des veaux laitiers est terminée. En ce moment ne naissent que des croisillons (lait et viande). Il y a donc moins d'animaux sur les marchés. Les prix des veaux de 8 jours progressent de 4,4 % sur la semaine, à 132,72 € en moyenne la tête, mais à - 19,6 % par rapport à 2007.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires