Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Poursuite de la baisse des cours en France et en Europe.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, en semaine 36, le prix moyen des gros bovins est en légère baisse (- 0,7 %) à 2,77 €/kg. Par rapport à la même semaine en 2008, il est en repli de 8,2 % soit un recul de 25 centimes / kg. Sur la semaine, dans un contexte de reprise de la consommation plus modérée qu'espérée, les cours sont en repli dans la plupart des pays européens : aux Pays-Bas ( 1,7 % à 2,28 €/kg), en Italie (- 1,2 % à 3,28 €/kg), en Belgique ( 1,2 % à 2,58 €/kg), en Irlande ( 0,8 % à 2,66 €/kg), au Royaume-Uni (- 0,5 % à 2,99 €/kg) et en Allemagne ( 0,5 % à 2,62 €/kg). Ils progressent légèrement au Portugal (+ 0,3 % à 3,05 €/kg), en Espagne (+ 1,4 % à 2,77 €/kg), et en Grèce (+ 0,4 % à 3,68 €/kg).

Le prix moyen des JB R3 perd 0,4 % à 3,14 €/kg, inférieur de 3,5 % à celui de la semaine 36 de 2008. Sur la semaine, il baisse en Italie de 0,9 % à 3,57 €/kg, où la demande repart plus lentement qu'à l'habitude, après une période estivale de fortes chaleurs peu propice à la consommation et en Allemagne de 0,2% à 3 €/kg, où les négociations de prix à l'exportation vers l'Italie ou la Grèce sont difficiles en ce moment. Il est stable à 3,17 €/kg en Espagne.

La cotation des boeufs R3 irlandais perd 0,6 % sur la semaine à 2,8 €/kg ( 14 % / 2008), les exportations vers le Royaume-Uni sont pénalisées par la faiblesse de la livre sterling face à l'euro. La cotation moyenne des génisses R3, perd 0,5 % à 3,06 €/kg et 26 centimes soit 7,8 % sur un an.

Le prix des vaches O3 perd 1,8 % à 2,28 € le kg, il est inférieur de 32 centimes/kg soit 12,3 % par rapport à celui relevé un an auparavant. Sur la semaine, il baisse de 1,8 % en Irlande à 2,24 €/kg, de 1,5 % en Allemagne à 2,29 €/kg, où l'offre augmente en ce début septembre et où la viande bovine est pénalisée par son prix élevé vis-à-vis des viandes blanches et de 1,3 % aux Pays-Bas à 2,29 €/kg.

Le prix moyen de la viande de veau poursuit sa dynamique haussière en gagnant 1 %, à 5,04 €/kg, supérieur de 9,2 % à celui relevé la même semaine en 2008. Il progresse en Belgique de 1,3 % à 6,25 €/kg. Les cours sont stables en Italie à 4,51 €/kg et aux Pays-Bas à 4,28 €/kg.

Le cours des veaux de 8 jours affiche une baisse de 1,2 % à 177 € par animal. Les prix baissent de 5,3 % aux Pays-Bas à 142 €/tête, progressent en Espagne de 1,8 % à 215 €/tête, sont reconduits en Italie à 193 €/tête et en Allemagne à 239 €/tête. Outre-Manche, la référence irlandaise gagne 8,1 % à 107 €/tête et la cotation britannique en perd 3,1 % à 125 €/tête.

En France, en semaine 37, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a diminué de 4 centimes à 2,86 €/kg, en baisse de 7,7 % par rapport à la semaine 37 de 2008 mais à un niveau similaire à celui de début d'année. Il a baissé de 3,1 % sur les 4 dernières semaines. La demande en viande bovine liée à la rentrée a été modérée pour l'ensemble des pièces, sauf pour les steak-hachés, dont le prix à la consommation est plus attractif dans ce contexte de crise économique. La demande est très sélective depuis déjà plusieurs semaines et les bovins les moins bien conformés ou engraissés sont fortement pénalisés.

La cotation nationale des vaches O perd 5 centimes (-1,9 %) sur la semaine à 2,54 €/kg, et celle des vaches de classe P perd sept centimes (- 3 %) à 2,25 €/kg. Elles accusent des baisses respectives de 10,6 et 11,1 % sur un an. Les vaches laitières et les vaches allaitantes de qualité ordinaire souffrent particulièrement d'une demande modérée et sélective.

Le prix des génisses de classe R poursuit son repli en perdant de nouveau 2 centimes à 3,21 €/kg, (- 8 % par rapport à la semaine 37 de 2008). Celui des boeufs de classe R se replie de 1 centime à 3,13 €/kg ( 4,9 % par rapport à la semaine 37 de 2008).

La cotation des jeunes bovins de classe U est en repli de 2 centimes à 3,31 €/kg en semaine 37 ( 3,8 % par rapport à la même semaine en 2008). Le prix moyen des jeunes bovins R et O perd respectivement 3 et 2 centimes à 3,03 €/kg et 2,6 €/kg (-5,3 % et -8,1 % sur un an).

Les prix des broutards mâles charolais de 300  350 kg perdent de nouveau 4 centimes cette semaine à 2,4 €/kg (en repli de 1,6 % par rapport à la même semaine l'an dernier) tandis que ceux des limousins de même catégorie en perdent 1 à 2,59 €/kg (- 1,9 % / 2008), les prix des croisés perdent le centime gagné la semaine dernière à 2,2 €/kg, (+ 0,5 % / 2008)). Pour les jeunes bovins laitiers, la concurrence avec les vaches de réforme est accentuée en ce moment, d'autant plus que les problèmes actuels du secteur laitier pourraient engendrer une plus forte décapitalisation du troupeau reproducteur et ainsi renforcer les offres sur les marchés. La cotation des femelles charolaises de 6-12 mois de 270 kg sont stables à 1,88 €/kg, mais sont en repli par rapport à la cotation de la semaine 37 de 2008 de 13,4 %.

Les prix de la viande de veau de boucherie sont reconduits pour la deuxième semaine consécutive à 5,61 €/kg à un prix supérieur de 4,6 % à celui de l'an passé à la même période. A une demande régulière répondent des sorties adéquates d'animaux.

La cotation des veaux de huit jours a poursuivi sa baisse saisonnière, en se repliant de 6,4 % ( 6,3 €) pour s'établir à 91,5 €/tête. La cotation demeure néanmoins en nette progression (+ 22,7 %) par rapport à la semaine 37 de 2008. En ce moment, l'offre en veaux est plus importante et la qualité hétérogène tandis que les besoins sont limités. Au mois de juillet 2009 par rapport à celui de juillet 2008, il y a 9,3 % plus de naissances de veaux en France, avec un bond significatif des naissances de veaux allaitants (+ 27,9 %).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires