Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Relative stabilité des cours en France et baisse modérée dans l'U.E.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, le prix moyen des gros bovins est en léger repli de 0,2 % en semaine 42 à 2,7 €/kg, inférieur de 25 centimes soit de 8,5 % à celui d'il y a un an. En raison d'offres limitées, les cours progressent en Espagne de 0,9 % à 2,79 €/kg, au Portugal de 0,3 % à 3,05 €/kg, et en Irlande de 0,5 % à 2,56 €/kg où les volumes d'abattage de bovins étaient inférieurs de 19,8% sur la semaine à ceux constatés en semaine 42 en 2008. En Espagne, les effectifs de bovins présents en élevage en juin 2009 étaient en baisse de 6,7 % par rapport à ceux constatés un an auparavant. A un peu plus de 6 millions de têtes, l'effectif présent en juin 2009 est le plus bas relevé ces 10 dernières années. Les autres pays européens affichent des baisses légères de leurs cours. En Allemagne, ils reculent de 0,1 % à 2,56 €/kg, en Grèce de 0,2 % à 3,69 €/kg, en Belgique de 0,2 % à 2,49 €/kg et au Royaume-Uni de 0,5 % à 2,79 €/kg et en Italie de 0,6 % à 3,29 €/kg. Aux Pays-Bas, où les exportations notamment de quartiers arrière sont difficiles en ce moment, ils sont en repli de 0,5 % à 2,16 €/kg.

Le prix moyen des JB R3, en recul de 3,7 % sur un an, se redresse de 0,5 % à 3,14 €/kg sur la semaine. Les cours gagnent 0,5 % en Espagne à 3,19 €/kg et 0,7 % en Italie à 3,56 €/kg. Ils baissent de 1,3 % en Grèce à 4,19 €/kg et sont stables en Allemagne à 3,03 €/kg où la demande intérieure et les exportations sont moins soutenues qu'à l'habitude en cette période de l'année.

La cotation européenne des boeufs R3 est stable à 2,87 €/kg ( 36 centimes soit – 11,1 % sur un an), le cours des boeufs R3 irlandais progresse de 0,4 % sur la semaine à 2,7 €/kg. La cotation européenne des génisses R3 gagne 0,4 % à 3,08 €/kg sur la semaine mais est en repli de 6,6 % par rapport à la semaine 42 de 2008.

Le prix des vaches O3 est en retrait de 0,6 % à 2,16 €/kg sur la semaine et de 30 centimes soit 12,2 % sur un an. Sur la semaine, il baisse de 0,3 % aux Pays-Bas à 2,16 €/kg et de 1,1 % en Allemagne à 2,14 €/kg, où les offres sont importantes notamment dans le Nord et le Nord-Ouest du pays. Sur les Iles britanniques, les cours progressent de 1 % en Irlande à 2,17 €/kg et baissent de 2,2 % au Royaume-Uni à 2,14 €/kg.

Comme la semaine passée, le prix moyen de la viande de veau est de nouveau stable cette semaine à 5,16 €/kg, supérieur de 8,5 % à celui de la semaine 42 de 2008. Les cours sont reconduits aux Pays-Bas à 4,41 €/kg, en Italie à 4,85 €/kg et en Belgique à 6,25 €/kg,

Le cours des veaux de 8 jours est en léger repli de 0,5 % à 171 € par animal. Les cotations sont reconduites en Allemagne à 239 €/tête et en Italie à 178 €/tête. Elles baissent de 7,7 % aux Pays-Bas à 142 €/tête mais progressent de 0,6 % en Espagne à 210 €/tête et de 5,4 % au Royaume-Uni à 109 €/tête. Dans un marché très fluctuant d'une semaine à l'autre, le cours irlandais de référence perd 14,7 % à 125 €/tête après une hausse de 10 % la semaine précédente.

En France, en semaine 43, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir est resté stable à 2,88 €/kg mais il demeure en baisse de 4 % sur un an. La demande en viande bovine est ralentie par la fin du mois et le début des vacances scolaires.

La cotation nationale des vaches O perd un centime (- 0,4 %) à 2,53 €/kg (- 3,8 % sur un an), et celle des vaches de classe P abandonne 3 centimes à 2,23 €/kg (- 5,1 % sur un an). Tandis que les vaches de race à viande pure sont bien valorisées, la demande est nettement plus calme pour les vaches de réforme. Par ailleurs, les besoins de trésorerie des producteurs entraînent des sorties d'animaux plus rapidement que prévu. Ces animaux de qualité hétérogène ne correspondent pas forcément aux besoins sélectifs et mesurés des abatteurs.

Le prix des génisses de classe R est stable pour la deuxième semaine consécutive à 3,18 €/kg ( 5,4 % par rapport à la semaine 43 de 2008). Celui des boeufs de classe R est également reconduit à 3,09 €/kg ( 3,1 % sur un an).

Les cours des jeunes bovins poursuivent leur dynamique haussière, débutée il y a près de deux mois et liée à un ralentissement saisonnier des sorties d'animaux. La cotation des jeunes bovins de classe U affiche une progression de 1 centime à 3,38 €/kg en semaine 43 ( 3,4 % par rapport à la même semaine en 2008). Le prix moyen des jeunes bovins R progresse aussi de 1 centime à 3,13 €/kg (- 4 % sur un an) et celui des jeunes bovins de classe O de 1 centime également à 2,76 €/kg (- 4,2 % sur un an).

Dans une ambiance commerciale calme (liée notamment à une faible demande italienne), les prix des broutards mâles charolais U de 300 350 kg sont reconduits à 2,42 €/kg (en progression de 6,4 % par rapport à la même semaine en 2008). Comme ils le sont depuis près de deux mois, les cours des limousins de même catégorie sont également stables à 2,58 €/kg (+ 1,2 % / 2008), ceux des croisés sont reconduits à 2,27 €/kg (+ 3,2 % / 2008). La cotation des femelles charolaises de 6-12 mois de 270 kg est elle aussi stable à 1,86 €/kg, en retrait de (12,7 % / 2008).

Les prix de la viande de veau de boucherie sont reconduits comme depuis deux mois à 5,61 €/kg à un prix supérieur de 2,6 % à celui relevé en semaine 43 l'an passé.

La cotation des veaux de huit jours confirme son redressement en progressant de 6,9 % (+ 5,7 €) pour s'établir à 88 €/tête. Ce raffermissement des cours est permis par des offres plus limitées en ce moment et une demande à l'exportation actuellement plus soutenue. La cotation est en nette progression (+ 44,7 %) par rapport à la semaine 43 de 2008.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires