Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Relative stabilité des cours en France et légère progression dans l'U.E.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, le prix moyen des gros bovins est en repli de 0,6 % en semaine 41 à 2,71 €/kg, inférieur de 8,9 % à celui observé à la même période il y un an. Stables en Allemagne à 2,58 €/kg et au Portugal à 3,04 €/kg, les cours progressent, sur la semaine, aux Pays-Bas (+ 1,4 % à 2,17 €/kg) où un manque de stocks chez les grossistes a raffermi la demande. Dans les autres pays, les cours sont orientés à la baisse, en raison d'une consommation toujours peu soutenue : en Belgique ( 0,3 % à 2,5 €/kg), en Espagne (- 0,5 % à 2,76 €/kg), en Grèce (- 0,7 % à 3,70 €/kg), au Royaume-Uni (- 0,7 % à 2,81 €/kg) et en Italie ( 0,9 % à 3,29 €/kg). Le recul des cotations est plus marqué en Irlande (- 3,6 % à 2,55 €/kg) et ce malgré des abattages hebdomadaires actuels inférieurs de 14,5 % à ceux d'il y a un an.

Le prix moyen des JB R3, en recul de 4,1 % sur un an, est reconduit à 3,13 €/kg sur la semaine. Les cours baissent de 0,7 % en Grèce à 4,25 €/kg et de 1,8 % en Allemagne à 3,03 €/kg, où ils demeurent très supérieurs pour l'instant aux cours des vaches de réforme, avec lesquels ils sont en concurrence. Les cours se redressent fortement en Espagne (+ 15,5 % soit + 43 centimes) à 3,18 €/kg et en Italie (+ 6,4 % soit + 21 centimes) à 3,53 €/kg. Il s'agit là de hausses significatives qui viennent compenser les fortes baisses de la semaine précédente, en lien avec un fort excès d'offres sur les marchés face à des besoins demeurés limités.

La cotation européenne des boeufs R3 se replie cette semaine de 5 centimes à 2,87 €/kg ( 40 centimes soit – 12,3 % sur un an), les boeufs R3 irlandais baissent de 3,4 % sur la semaine à 2,69 €/kg. La cotation européenne moyenne des génisses R3 perd 0,7 % à 3,07 €/kg sur la semaine et 25 centimes soit 7,4 % par rapport à la semaine 41 de 2008.

Le prix des vaches O3 est en retrait de 0,6 % à 2,18 € le kg sur la semaine et de 13 % sur un an. Sur la semaine, il progresse de 1,9 % aux Pays-Bas à 2,17 €/kg et est stable en Allemagne à 2,17 €/kg. Sur les Iles britanniques, les cours se replient : de 4 % en Irlande à 2,15 €/kg et de 0,4 % au Royaume-Uni à 2,17 €/kg.

Avec des cours reconduits aux Pays-Bas à 4,41 €/kg, en Italie à 4,85 €/kg et en Belgique à 6,25 €/kg, le prix moyen de la viande de veau est de nouveau stable cette semaine à 5,16 €/kg, supérieur de 8,1 % à celui relevé en 2008 à la même période. Le cours des veaux de 8 jours est également stable à 172 € par animal, pour la deuxième semaine consécutive. Les cotations sont reconduites en Allemagne à 239 €/tête, en Italie à 178 €/tête et aux Pays-Bas à 154 €/tête. Elles baissent de 0,6 % en Espagne à 209 €/tête et de 8,3 % au Royaume-Uni à 103 €/tête. Dans un marché très fluctuant d'une semaine à l'autre, le cours irlandais de référence progresse de 10,1 % à 147 €/tête.

En France, entre les semaines 41 et 42, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir est resté stable à 2,88 €/kg mais il demeure en baisse de 5 % sur un an. Les échanges sont calmes et sélectifs et malgré de nombreuses opérations promotionnelles en GMS, la consommation intérieure ne se redresse toujours pas. Selon le panel TNS, en comparant la période du 29 décembre 2008 au 4 octobre 2009 à la même période en 2008, la consommation de viande bovine par les ménages a diminué de 2,4 %, malgré un prix inférieur de 0,6 %.

La cotation nationale des vaches O perd le centime (- 0,4 %) gagné la semaine dernière pour revenir à 2,54 €/kg (- 5,6 % sur un an), et celle des vaches de classe P reste stable pour la deuxième semaine consécutive à 2,26 €/kg (- 5,8 % sur un an).

Le prix des génisses de classe R est stable à 3,18 €/kg (- 6,5 % par rapport à la semaine 42 de 2008) de même que celui des boeufs de classe R à 3,09 €/kg ( 3,1 % sur un an).

Depuis un mois et demi, les cours des jeunes bovins sont dans une tendance haussière, phénomène saisonnier habituel lié au repli des disponibilités. La cotation des jeunes bovins de classe U affiche une progression de 2 centimes à 3,37 €/kg en semaine 42 ( 3,5 % par rapport à la même semaine en 2008). Le prix moyen des jeunes bovins R gagne de nouveau 3 centimes à 3,12 €/kg (- 4,3 % sur un an) et celui des jeunes bovins de classe O en gagne également 3 (+ 1,1 %) à 2,75 €/kg (- 4,5 % sur un an).

Les prix des broutards mâles charolais de 300 350 kg progressent de 1 centime à 2,42 €/kg (en progression de 6,2 % par rapport à la même semaine l'an dernier) tandis que ceux des limousins de même catégorie sont stables à 2,58 €/kg (+ 1,2 % / 2008), les prix des croisés également à 2,2 €/kg (+ 0,5 % / 2008). La cotation des femelles charolaises de 6-12 mois de 270 kg gagne 2 centimes à 1,92 €/kg, en retrait de 11,6 % par rapport à 2008.

Dans un marché équilibré mais calme, les prix de la viande de veau de boucherie sont reconduits comme depuis près de deux mois à 5,61 €/kg à un prix supérieur de 2,6 % à celui relevé en semaine 42 l'an passé.

La cotation des veaux de huit jours se redresse cette semaine de 2,7 % (+ 2,2 €) pour s'établir à 82 €/tête. La cotation affiche une très nette progression (+ 39,9 %) par rapport à la semaine 42 de 2008. Sur les deux mois estivaux juillet et août 2009, en comparaison avec la même période en 2008, le nombre de naissances de veaux a progressé de 3,4 %. Si le nombre de naissances de veaux croisés est resté stable (+ 0,2 %), le nombre de veaux laitiers diminue (- 3 %) et le nombre de naissance de veaux allaitants progresse très sensiblement (+16,6 %).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires