Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Stabilité des cours des vaches, hausse en JB

Office de l'élevage / DEP

En semaine 46, dans l'UE, le prix moyen des gros bovins poursuit a saisse qui est de 1,1 %, à 2,84 € le kg. Il reste de 3,6 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il progresse en moyenne de 1,5 %. D'une semaine sur l'autre, la situation des prix est semblable : net recul des cours des vaches, recul de ceux des JB qui devraient être en hausse saisonnière. Le prix moyen diminue de 1,3 % en Allemagne, de 2,3 % en Irlande et de 2,7 % aux Pays-Bas.

Le prix moyen des JB R3 perd 1,4 % sur la semaine, à 3,21 € le kg et à +5,4 % comparé à son niveau de 2007. Depuis le début de l'année il progresse de 2,2 %. Après les fortes baisses des semaines précédentes, il est en hausse de 0,2 % en Allemagne, avec une offre plus restreinte. Il recule de 4,8 % en Italie. Le prix italien, le plus élevé de l'UE, n'est plus que de 1,4 % au dessus du prix allemand.
Le prix moyen des boeufs R3 irlandais continue lui aussi de baisser, de 1,9 %, à 3,02 € le kg (mais +12 % sur un an). Le repli progressif des disponibilités limite la baisse.

Le cours des vaches O3 diminue en moyenne de 2,3 %, à 2,25 € le kg, après le recul de 2,8 % de la semaine précédente. Il est désormais de 2,2 % en dessous de son niveau de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année il est en recul de 2,9 %. Dans les principaux pays producteurs, d'une semaine sur l'autre, les prix chutent : de 3,8 % en Irlande, de 2,9 % en Allemagne et de 3,6 % aux Pays-Bas. Comparés à ceux de 2007,ils sont toujours positifs : +0,9 % en Allemagne, +5,4 % aux Pays-Bas et °+15,6 % en Irlande.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande est en très léger recul (-0,1 %), à 4,63 € le kg (mais -27,9 % en un an), grâce à la stabilité des prix néerlandais.
Par contre, pour les veaux de 8 jours, à 164,74 € la tête, le prix est en baisse de 2,5 % (-2,5 % en un an) avec une reconduction en Italie et une forte baisse de 14 % aux Pays-Bas à cause des restrictions de transport liées à la FCO de sérotype 6. Le prix néerlandais, à 90,05 € la tête, est le plus bas de l'UE

En France, en semaine 47, pour la première fois depuis la mi-août, le prix moyen des gros bovins ne baisse pas. Il est reconduit à 2,87 € le kg, inférieur de 7,4 % à son niveau de 2007. Il est même en dessous de celui de 2005. Depuis le début de l'année, il est en baisse de 7,7 %. La situation actuelle tient à une limitation de l'offre alors que la demande est toujours limitée. En un mois (mois d'octobre), les achats des ménages, selon les données TNS, ont reculé de 0,5 %, de 4,9 % depuis le début de l'année et de 4,2 % par rapport à octobre 2007.

En attente de l'évolution de la demande italienne, les cours des JB retrouvent leur rythme saisonnier positif, avec une hausse de 1 centime pour les U, à 3,47 € le kg (+3,6 % en un an), de 2 centimes pour les R, à 3,22 € le kg (+2,9 %) et de 3 centimes pour les O, à 2,84 € le kg (-2,1 %).

Les cours des vaches sont reconduits (avec un peu plus de facilité pour les laitières de réformes), mais sans euphorie, pour les trois classes : à 3,11 € le kg pour les qualités R, à 2,43 € pour les O et à 2,14 pour les P, mais toutes trois enregistrent des prix inférieurs à ceux de 2007 : respectivement -3,7%, -14,4 % et -18 %, soit des prix en dessous de ceux de 2005. La décharge des herbages touche à sa fin, le nombre de vaches disponibles diminuera dans les prochaines semaines.

En broutards, le marché reste tendu, avec peu de transactions et une hétérogénéité de prix. Les cours des mâles limousins de 300 kg reculent de 4 centimes, ceux des charolais progressent de 2 centimes tandis que dans les croisés ils sont en retrait de 3 centimes. Les prix de ces trois catégories d'animaux restent de 1 à 3 % supérieurs à ceux de 2007. Là aussi l'évolution de marché va dépendre de la demande italienne à partir du 15 décembre prochain.

Dans la filière veau, l'équilibre offre-demande permet un prix de la viande inchangé pour la 7° semaine consécutive, à 5,47 € le kg, mais à -18,2 % comparé à celui de 2007. A cette période de l'année, les prix auraient plutôt tendance à remonter. L'équilibre est cependant précaire. Les poids carcasse à l'abattage sont en baisse. Les excédents de la période creuse de l'été ont pu être résorbés. Sur octobre, la consommation de viande de veau progresse de 5,6 %, mais depuis le début de l'année elle est en repli de 6,9 % et de 5,4 % comparée à octobre 2007.
Le prix moyen des veaux de 8 jours, à 64,83 € la tête, reste très bas. Il est de 36,7 % en dessous de celui de 2007. Les vêlages dans les troupeaux laitiers progressent de 4,5 % par rapport à 2007. La baisse du prix du lait pourrait entraîner des abattages supplémentaires de vaches, donc une réduction de la production de petits veaux. La volatilité des prix des matières premières reste une préoccupation pour les engraisseurs

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires