Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Stabilité des prix pour les vaches, hausse en JB :

Office-Elevage

Les dernières données disponibles pour l'UE remontent à la semaine 50. A la fin de l'année 2008, la tendance dans les principaux pays producteurs est à la stabilité des prix en Allemagne (en raison d'une demande accrue en viande et d'une nette baisse de l'offre en JB et en vaches) et aux Pays-Bas (malgré une hausse des apports). En Irlande, la pression pour la baisse des prix est forte, conséquence de la chute de la livre sterling face à l'euro (-17 % en décembre, -33 % en 2008). La décision des autorités vétérinaires italiennes de tester 10 % des lots de viande irlandaises pénalise les flux d'animaux vivants. En Italie, le marché est resté calme, avec des prix reconduits.

En semaine 50, le prix moyen des gros bovins est stable, à 2,86 € le kg, par rapport à la semaine précédente. Il est en hausse de 4,8 % comparé à son niveau de 2007.

Le cours moyen des JB R3 s'établit à 3,28 € le kg, soit une hausse de 3,1 % par rapport à 2007. Dans les principaux pays concernés par cette production, les prix sont supérieurs à ceux de 2007 : +8,9 % en Allemagne, +9,7 % en Irlande et +6,5 % en Italie.

Pour les vaches O3, le prix est en moyenne à 2,27 € le kg, soit 0,9 % au-dessus de celui de 2007. Les prix actuels sont, dans ce secteur aussi, supérieurs à ceux de 2007 : +8,7 % en Allemagne, +13,3 % en Irlande et +6,8 % aux Pays-Bas.

Dans la filière veau, à 4,79 € le kg, le prix moyen de la viande reste de 25,2 % en dessous de son niveau de 2007.
A 160,31 € la tête, celui des veaux de 8 jours progresse de 3,2 % sur l'année. Le prix néerlandais reste bas, à la fois en raison des restrictions de transport vers le sud du pays (FCO) et le manque de place dans les ateliers d'engraissement.

En France, pour la semaine du 29 décembre 2008 au 04 janvier 2009, le prix moyen des gros bovins est stable, à 2,92 € le kg. Il est de 6,1 % inférieur à celui de la même période de l'année précédente. En vif, les échanges sont perturbés par les conditions météorologiques. En aval, le réapprovisionnement des collectivités pour la fin des vacances scolaires n'a pas encore d'incidences sur les prix au cours de la semaine considérée.

Les cours des vaches, quelle que soit la classe, sont reconduits : à 3,11 € le kg pour les R, à 2,48 € pour les O et à 2,19 € pour les P, malgré la baisse de l'offre. Les prix actuels sont nettement inférieurs à ceux de l'année précédente : -4,3 % pour les R, -13,6 % pour les O et -17,9 % pour les P.

Les prix des JB restent influencés par la bonne demande italienne, dans un contexte de réduction de l'offre. Ils progressent de 1 centime du kg pour les U (à 3,58 €), de 2 centimes pour les R (à 3,34 €) et de 1 centime pour les O (à 2,52 €). En un an, les prix ont augmenté de 4,4 % pour les U et les R et reculé de 0,4 % pour les O dont la qualité est comparable à celle des vaches destinées à l'industrie.

Dans les qualités bouchères R en boeufs et en génisses, les prix sont stables, à 3,14 et 3,28 € le kg. Ils sont cependant en repli de 1,6 et de 3,5 % comparés à ceux de l'année précédente.

Sur le marché des broutards, toutes les cotations sont reconduites, sur des marchés peu actifs. Dans ce secteur, les cours sur un an sont en évolution positive pour les mâles limousins de 300 kg (+0,4 %), les charolais de 350 kg (+0,5 %), mais en repli de 1 % pour les charolais de 450 kg et de 5,7 % pour les croisés.

Le prix moyen des veaux de boucherie est stable, à 4,47 € le kg, depuis la mi-novembre en raison d'une relative adéquation entre l'offre et la demande, mais il reste de 18,3 % inférieur à celui de fin 2007, début 2008. Les promotions en cours de viandes fraîches de porc pourraient entraîner des tensions sur les achats de viande de veau et donc sur les prix.

Le cours des veaux de 8 jours, en recul de 35,4 % sur l'année, ont sans doute subi le contrecoup du bas niveau de prix de la viande de veau. Sur la semaine, il baisse de 7,5 %, à 76,04 € la tête. Cette baisse pourrait être la conséquence du peu d'échanges au moment des fêtes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires