Pôle de Lanaud, en Haute-Vienne : Le fumier des taureaux produira du biogaz

François d'Alteroche

Situé au sud de Limoges, en Haute-Vienne, le pôle de Lanaud devrait voir ses installations complétées en cours d'année par une unité de méthanisation pour la production de biogaz. Les premières réflexions sur la mise en place de ce projet datent de 2007. Elles se sont poursuivies par des études de faisabilité cofinancées par l'Ademe et le conseil régional du Limousin. L'idée étant de valoriser de façon économique et environnementale les fumiers et lisiers produits dans les différentes stabulations où sont évaluées les jeunes taureaux Limousin.
Comme il est préférable d'utiliser en complément d'autres coproduits riches en graisses, protéines et hydrates de carbone, des contrats ont été passés localement pour compléter les fumiers des stabulations avec des graisses provenant d'entreprises de restauration, auxquelles s'ajouteront d'autres effluents organiques ainsi que des tontes de pelouse venues de l'agglomération.

Le pôle de Lanaud est situé à proximité immédiate de l'autoroute A20, au sud de Limoges. (OS Limousin)

Le pôle de Lanaud est situé à proximité immédiate de l'autoroute A20, au sud de Limoges. (OS Limousin)

Mise en service en décembre 2010

L'investissement est de 1,106 million d'euros subventionné à hauteur de 324 000 euros par l'État, la région Limousin et l'Ademe. Avec un excédent brut d'exploitation chiffré à 105 000 euros, le retour brut sur investissement est estimé à 7,5 ans pour un résultat net moyen annuel estimé à 40 600 euros. Si le calendrier des travaux est respecté, « les travaux d'installation devraient débuter mi-2010 pour une mise en service prévue en décembre », explique le service communication du pôle de Lanaud. Tel qu'elle a été dimensionnée, cette unité de méthanisation est conçue pour une utilisation annuelle de 5700 tonnes brutes de substrat (dont 2550 tonnes de fumiers et lisiers produits à Lanaud) pour une production annuelle de 169 000 m3 de méthane, utilisé en partie pour le chauffage des bâtiments de Lanaud et pour l'autre, pour produire de l'électricité revendue à EDF. Ces installations seront situées en contrebas des actuelles stabulations de Lanaud. Il a été prévu d'accorder une grande importance à leur intégration paysagère (enfouissement des fosses, bardages en bois…).

Source Réussir Bovins Viande Février 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires