Surfaces de pâturage : Le ratio de prairies permanentes dégradé

Sophie Bourgeois

De nombreux départements, en particulier dans le Grand Ouest, sont concernés par une baisse du ratio des surfaces en prairies permanentes dans la SAU. Le ministère de l'Agriculture souhaite instaurer des mesures en 2011 pour redresser ce ratio.

En 2010, dix départements ont vu leur ratio de prairies permanentes par rapport à la SAU, en baisse - comparé à l'année de référence 2005 - de plus de 10 %. C'est le cas par exemple de la Seine-Maritime, du Maine-et-Loire, de l'Ille-et-Vilaine et de la Manche. Le cas de loin le plus spectaculaire concerne les Côtes-d'Armor avec une baisse de 27 % du ratio. D'autres départements du Grand Ouest affichent une baisse moins importante, comme la Loire-Atlantique, avec 6,39 % ou la Sarthe avec 3,57 %.

(S. Bourgeois)

(S. Bourgeois)

Baisse du ratio national en 2010

Au niveau national, au total, une trentaine de départements sont concernés par une baisse de plus de 5 %. La situation est très contrastée d'un département à l'autre. Certains maintiennent leur ratio et d'autres l'augmentent.
C'est entre 2009 et 2010 que l'essentiel de cette évolution s'est dessiné. Jusqu'alors, le ratio se maintenait bien. Il semble qu'un certain nombre de parcelles aient été déclarées en prairies temporaires en 2010, année qui a été fixée tardivement, au printemps dernier, comme référence pour la déclaration des surfaces en herbe dans le cadre de la nouvelle norme BCAE « gestion des surfaces en herbe ». Vraisemblablement, peu de prairies permanentes auraient été retournées dans le cadre des dérogations prévues (JA, cessation laitière, agriculteurs en difficulté).
Quoi qu'il en soit, cela entraîne une chute du ratio national de prairies permanentes / SAU de 2,39 % pour 2010. Pour respecter le double engagement de maintien du ratio national de prairies permanentes par rapport à la situation de 2005 ainsi que de la surface totale des prairies permanentes au niveau de chaque exploitation dans le cadre de la nouvelle BCAE « gestion des surfaces en herbe », le ministère prépare des mesures à mettre en place en 2011.
Il s'agit de revenir à une situation proche de celle de 2009 sans pour autant remettre en cause la référence de l'exploitation établie en 2010. Au 20 décembre, ces mesures n'étaient pas encore communiquées.

Source Réussir Bovins Viande Janvier 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires