Alimentation : Calculer sa complémentation minérale

Damien Hardy

Le choix de l'aliment minéral se base sur le rapport entre les besoins de l'animal en phosphore et en calcium et les apports de la ration. Cas pratique.

La quasi-totalité des rations ne peuvent pas satisfaire l'ensemble des besoins minéraux. La formule de l'aliment minéral sera choisie, en premier lieu, sur la base des déficits en phosphore et en calcium car ce sont des éléments dont l'insuffisance est la plus importante dans la ration. Pour choisir son aliment, il faut calculer les besoins d'entretien et de production que l'on compare ensuite aux apports alimentaires.

Prenons pour exemple une chèvre de 70 kg (PV) qui ingère 2,8 kg de MS (MSI) et qui produit 4 litres de lait (PL).
Pour le phosphore, on peut retrouver ses besoins avec la formule 0,905 MSI + 0,3 + 0,002 PV + 0,95 PL, soit ici environ 6,8 grammes par jour.
Pour le calcium, la formule est : 0,67 MSI + 0,010 PV + 1,25 PL, soit ici environ 7,6 grammes par jour.
Si cette chèvre ingère 200 grammes de matières sèches de luzerne déshydratée, 600 g d'orge et 2 kilos de foin de graminées de bonne qualité, on calcule avec les tables Inra que la ration apporte 5,6 g/j de phosphore absorbable et 5 g/j de calcium absorbable. Il apparaît donc un déficit de 1,2 g/j de phosphore et de 2,6 g/j de calcium.
Ces deux éléments sont la clé du choix de l'aliment minéral et on calcule le rapport Ca/P du déficit, soit ici 2,6/1,2 = 2,2. Il faut donc trouver un aliment minéral dont le rapport Ca/P absorbable est égal ou supérieur à 2,2. Pour approcher ce rapport, il faut tenir compte des coefficients d'absorption réelle, c'est-à-dire la part de l'apport alimentaire réellement absorbé et disponible.

 

Tout n'est pas absorbé

Ainsi, seule 65 % du phosphore et 40 % du calcium apportés sont réellement absorbés. Or, les données communiquées par les fabricants concernent les teneurs brutes. Ainsi, un classique aliment 7-21 n'apporte effectivement que 4,55 % de phosphore et 8,4 % de calcium. Le rapport minéral de ce dernier est alors de 8,4/4,55 = 1,84, soit un rapport encore éloigné du 2,2 recherché.
Dans notre exemple, nous avons choisi un aliment minéral 6/24, soit 3,9/9,6 en absorbable avec un rapport de 2,46.
Pour connaître la quantité à distribuer, on se base sur la quantité de phosphore à apporter pour couvrir les besoins. Ici, le déficit en phosphore absorbable (1,2 g/j) divisé par la teneur en phosphore absorbable (3,9 %), nous donne 30 grammes d'aliment à distribuer par jour et par chèvre.
On peut ensuite vérifier que l'apport en calcium (2,88 g/j) est légèrement supérieur au déficit observé et que l'aliment couvre également les besoins en oligo-éléments.

 

Source Réussir La Chèvre Octobre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires