Alimentation : Le tourteau de colza concurrence le tourteau de soja

Laurence Sagot, Institut de l'élevage - Ciirpo

Les tourteaux industriels d'oléagineux, obtenus après extraction de l'huile, restent les sources azotées les plus utilisées pour ajuster les rations hivernales. Bien qu'affichant une valeur azotée inférieure de 25 % à celle du tourteau de soja, le tourteau de colza industriel peut corriger à lui seul la ration de brebis en lactation. Par exemple, pour une ration à base de foin de qualité moyenne offert à volonté et de céréales, il suffit d'en distribuer 100 grammes de plus par jour par rapport au tourteau de soja au cours des six premières semaines de lactation.

Croissances des agneaux

Sur les semaines suivantes, on remplace simplement le tourteau de soja par celui de colza, en conservant les mêmes quantités. Selon une série d'essais réalisés en 2009 et 2010 par l'Onidol et l'Institut de l'élevage, les croissances des agneaux dont les mères sont alimentées avec un concentré à base de tourteau de colza sont équivalentes à celles des autres types de rations. Le prix d'intérêt du tourteau de colza dépend avant tout de son prix en comparaison du tourteau de soja.

Avec un tourteau de soja à 400 euros la tonne, le tourteau de colza à 290 euros la tonne est économiquement plus intéressant pour des brebis allaitant un agneau.

Avec un tourteau de soja à 400 euros la tonne, le tourteau de colza à 290 euros la tonne est économiquement plus intéressant pour des brebis allaitant un agneau.

 

Source Réussir Pâtre Novembre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires