Appellations d'origine : Les AOP mettent les fromages de chèvre à l'honneur

Damien Hardy

Les appellations d'origine laitières ne veulent pas que l'Europe les confondent avec les indications géographiques. Elles s'inquiètent aussi des surveillances sanitaires qui se mettent en place.

Avec 13 des 45 fromages en appellation d'origine, les fromages au lait de chèvre ont toute leur place sur le plateau français. Réunie à Tours le 11 septembre dernier, l'assemblée générale du Cnaol (Conseil national des appellations d'origine laitières) était accueillie par le Sainte-Maure de Touraine et ses voisins, le Valencay, le Chavignol, le Selles-sur-Cher et le Pouligny-Saint-Pierre. Trois semaines plus tard, le 1er octobre, c'est la Rigotte de Condrieu, la dernière-née des AOP, qui accueillait à Pélussin dans la Loire ses confrères de la Fnaoc, la Fédération nationale des appellations d'origine contrôlée. Cette fédération qui regroupe 16 AOP laitières dont six au lait de chèvre (Banon, Chevrotin, Pélardon, Picodon, Rigotte de Condrieu, Rocamadour et bientôt Charolais) est adhérente à la Cnaol.

L'assemblée générale du Cnaol à Tours a mis en avant les cinq AOP caprines de la région Centre et axer le débat sur « des hommes au coeur  des démarches collectives ». (C. Larzi/CRT Centre)

L'assemblée générale du Cnaol à Tours a mis en avant les cinq AOP caprines de la région Centre et axer le débat sur « des hommes au coeur des démarches collectives ». (C. Larzi/CRT Centre)

Nouveau logo, mêmes valeurs

Les appellations d'origine contrôlée (AOC) sont devenues AOP (protégée) en mai 2009. Pour accroître la visibilité du logo communautaire AOP, le Cnaol poursuit sa campagne de communication cofinancée par l'Union européenne. Avec le site internet www.fromages-aop.com, des émissions de radios (à écouter sur www.la-chevre.fr) et un guide distribué à plus d'un million d'exemplaires, le Cnaol veut faire passer l'idée que l'AOC est devenu l'AOP et qu'il garde les même valeurs avec un petit plus, la protection européenne.
Pour tous les fromages en appellation d'origine, après le lourd travail de reconnaissance en ODG (organisme de défense et de gestion) et de mise en oeuvre des plans de contrôle, voici le temps de la rédaction des cahiers des charges. Ces cahiers des charges consolidés ont jusqu'en juin 2010 pour être validés par le comité national des appellations laitières et agroalimentaires de l'Inao, l'institut national de l'origine et de la qualité.

Dans ces conditions de renforcement des cahiers des charges, le Cnaol s'oppose à la fusion des AOP et des IGP (indications géographiques protégées) que propose la Commission européenne. « Inévitablement, cette fusion alignerait les appellations d'origine sur le dénominateur le plus bas et conduirait à la perte de l'identité des produits AOP » s'inquiète Anne Richard, la directrice du Cnaol. Face à l'augmentation des cas de listériose (4,3 cas par million d'habitants en 2008 en France contre 3,5 en 2005), la commission européenne lance une enquête sur la présence de Listeria monocytogenes dans les produits alimentaires prêts à être consommées. Les produits concernés sont les fromages à pâte molle et à pâte pressée non cuite, les poissons fumés et les préparations de viande. « Mais cette enquête va oublier bien d'autres produits à risques tels les sandwichs et les sushis » s'énerve Bernard Pellicier, le président de la Fnaoc et du Cnaol.

Vigilance sanitaire accrue

Autre inquiétude pour les AOP, la direction générale de l'alimentation (DGAL) vient de mettre un plan de surveillance de la contamination au Escherichia coli pathogène de la famille des shiga toxines (STEC). Cette étude ne porte que sur les fromages au lait cru et les viandes hachés. « A force de chercher, il est évident que l'on va trouver » s'agace Bernard Pellicier en pointant du doigt les excès de zèle de certaines DDSV. « Il y a un écart consternant entre les déclarations de nos politiques qui sont tous désireux de défendre le patrimoine culinaire français et le comportement de certaines de leurs administrations. »

Vidéo et audio à consulter sur www.la-chevre.fr

Source Réussir La Chèvre Novembre-Décembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires