Bien être animal : Les chèvreries meublées apaisent les conflits

La station de recherche suisse Agroscope Reckenholz-Tänikon a montré que l'introduction de meubles dans une chèvrerie permettait de réduire le comportement agressif des chèvres. L'installation de podiums surélevés à côté du râtelier a permis aux chèvres de différent niveau hiérarchique de se nourrir en même temps et sans heurt. La différence de hauteur entre les deux chèvres a réduit les provocations mutuelles. Ces podiums ou ces niches de repos créent une atmosphère plus paisible dans l'étable en offrant des possibilités de repli à un animal de rang inférieur en dépit du faible espace disponible.

Les chèvres sont plus paisibles dès que la stabulation comprend quelques meubles en bois. (DR)

Les chèvres sont plus paisibles dès que la stabulation comprend quelques meubles en bois. (DR)

Une question de hiérarchie

Pour apaiser les repas, les chercheurs suisses ont installé des parois de séparation en bois entre les places d'affourragement pour que les chèvres soient cachées de la vue de leurs congénères. La chèvre dominante ne pouvait donc plus voir les autres pendant l'affourragement. Dès lors, il lui était étonnamment égal que les autres chèvres de rang inférieur mangent le même foin qu'elle à seulement 25 centimètres de là. Cette solution permettait aux chèvres de n'importe quel rang de manger à leur faim et dans le calme.

Source Réussir La Chèvre Juillet-Août 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires