Côte-d'Or : Le Mérinos précoce à l'honneur en Bourgogne

Laurence Geffroy

Les Journées de Chatillon-sur-Seine ont fait une belle place à l'élevage ovin. Le Mérinos précoce a eu droit à une statue en pierre à son effigie.

Les Journées Chatillonnaises ont mis l'élevage ovin à l'honneur les 27 et 28 juin derniers. Cette petite région de la Côte-d'Or, située au nord du département, est un vaste plateau entrecoupé de vallées. Zone très céréalière depuis une trentaine d'années, au xixe siècle, les moutons y étaient pourtant si nombreux que des arrêtés limitaient le nombre de brebis par village. Aujourd'hui, la star locale est la race bovine laitière Brune qui, chaque année, attire de nombreux éleveurs. Mais le Mérinos précoce du Chatillonnais a su attirer l'attention cette année, avec une exposition et diverses animations.

L'histoire du Mérinos précoce

Une statue d'un précoce géant de trois tonnes a été réalisée en pierre du Châtillonnais par un sculpteur local, Yann. Il sera exposé au Mérinoscope de Rambouillet en mai 2010 puis installé aux portes de la ville de Chatillon-sur-Seine. Dans la région, le calcaire est de très grande qualité et les entreprises et artisans locaux qui l'utilisent sont reconnus aussi bien en construction qu'en sculpture. C'est l'une des fiertés du Pays.
Annie Joubert, éleveuse ovine de Coulmier-le-Sec, avait réalisé une exposition sur l'histoire du Mérinos précoce. Trois élevages ont constitué la base de cette race, dont un troupeau à Coulmier-le-Sec. En 1910, 1250 béliers reproducteurs étaient issus de ce troupeau et en 1929, on comptait 36 800 Mérinos du Chatillonnais qui fournissaient une laine fine remarquable. Pour l'anecdote, afin de protéger la laine, Marmont, maréchal d'Empire de Chatillon-sur-Seine, avait fait confectionner en 1 825 des manteaux en cuir et toile de chanvre pour ses ovins, ce qui lui a valu beaucoup de dépense mais peu de résultat… Les éleveurs du Chatillonnais ont ensuite cherché à améliorer la précocité et la conformation du mérinos tout en conservant la finesse de la laine. Aujourd'hui, dans le Pays Chatillonnais, seul Guy Tarteret possède des spécimens dans son élevage.

La statue de Mérinos précoce a été réalisée par un sculpteur du Chatillonnais en pierre locale : 3 tonnes d'un calcaire de très grande qualité. (L. Geffroy)

La statue de Mérinos précoce a été réalisée par un sculpteur du Chatillonnais en pierre locale : 3 tonnes d'un calcaire de très grande qualité. (L. Geffroy)

 

Source Réussir Pâtre Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires