Dans le Lot : La race Causses du Lot bien ancrée sur son territoire

D'après un rapport de l'Institut de l'élevage

Avec la brebis Causses du Lot nécessaire à la valorisation du territoire, les acteurs de la filière ont su tirer profit de la petitesse de la zone de production en restant soudés et dynamiques.

Dans le Lot, l'élevage ovin occupe une place dominante sur un territoire propice qu'est la zone des Causses, ensemble de plateaux calcaires bordant l'ouest du Massif Central sur 8000 km2. Ce plateau sec et pierreux, occupé par des pelouses sèches et des chênes pubescents est peu propice aux cultures et à la production fourragère intensive, mais favorable à l'élevage ovin. Avec 230 000 brebis détenues par 995 éleveurs, le Lot est le troisième département ovin français et le premier en région Midi-Pyrénées. La filière qui s'est développée autour de la race rustique Causses du Lot a permis sa sauvegarde, son amélioration génétique et son utilisation à travers le schéma de sélection F1 46 dans la production d'agneaux de bergerie sous signes officiels de qualité « Agneau fermier du Quercy » et « Agneau fermier des Pays d'Oc » Label rouge. L'abattoir privé de Gramat au centre du département est spécialisé en ovins et permet aux producteurs d'être à moins de 60 kilomètres du lieu d'abattage.

La taille moyenne des troupeaux est de 580 brebis avec une transmission essentiellement familiale. (DR)

La taille moyenne des troupeaux est de 580 brebis avec une transmission essentiellement familiale. (DR)

Une organisation avancée

Particulièrement dynamique, soudée et regroupée sur un même territoire, la filière a su tirer profit de la petitesse de sa zone de production et a atteint un degré d'organisation avancé et unique en France, aussi bien au niveau de la sélection génétique que de la commercialisation. Bien que cette situation peut devenir une contrainte à l'échelle européenne, avec un bassin de production qui peut difficilement se développer et s'étendre au-delà des frontières du département, cette race est indispensable à la pérennisation de l'élevage dans cette zone car adaptée à son environnement et son système d'exploitation .

Organisme et entreprise de sélection

L'OES (organisme et entreprise de sélection), Ovilot, est chargé de gérer le livre généalogique de la race, de coordonner l'ensemble des actions génétiques et de planifier la production et les actions commerciales. Il est connecté à la filière avec des éleveurs administrateurs et des organisations de producteurs. Ovilot est rattaché à la coopérative départementale Capel, coopérative multibranche (fruits et légumes, nutrition animale, bovins, caprins…) qui comporte deux sections ovines. L'OES est la section génétique et est indépendante de la section ovine OP.
Ovilot a pour mission de créer et de diffuser le progrès génétique en s'appuyant sur le schéma et les outils collectifs de la race, notamment le centre d'insémination et le centre d'élevage des jeunes mâles. Ce schéma à double étage permet la diffusion du progrès génétique via la production d'agnelles pures et d'agnelles F146, issues du croisement avec la race Île-de-France, destinée aux élevages en production des OP. L'OES est structurée en trois groupes recensant 38 900 brebis. Les groupes I et II sont les élevages de la base de sélection. Ils sont conduits en race pure et ont pour objectifs d'améliorer les qualités maternelles de la race (prolificité et valeur laitière). Les éleveurs appartiennent à l'un des deux groupes en fonction des résultats de prolificité et de leur motivation quant à accepter les règles techniques liées au schéma génétique.

Le groupe I constitué des éleveurs sélectionneurs, s'engage à créer et diffuser le progrès génétique. Pour cela, il est tenu de réaliser un contrôle de performances (suivi de reproduction, valeur laitière), et de réaliser des IA de testage, de pratiquer des accouplements raisonnés en IA et en lutte naturelle à partir des béliers améliorateurs et des mères à béliers pour produire les jeunes mâles du CE, assurer le renouvellement en agnelles aux éleveurs du groupe III.

 

Croisement industriel

Le groupe II produit des agnelles de race pure destinées aux éleveurs utilisateurs qui pratiquent le croisement industriel. Les élevages sont conduits en race pure avec des béliers Causses du Lot issus obligatoirement de CE. Un contrôle de performances est réalisé. Il correspond uniquement au suivi de reproduction : le PAT 30 indicateur de la valeur laitière des brebis n'est pas calculé car les agneaux ne sont pas pesés. Le groupe II concerne essentiellement les nouveaux éleveurs voulant se rattacher à l'OS ; ceux-ci sont ensuite amenés à évoluer vers les groupes I et III.
Le groupe III concerne les éleveurs multiplicateurs (27 élevages et 15 500 brebis en 2007). Il a pour mission de produire des agnelles F1-46 issues du croisement de brebis Causses du Lot du groupe I et de béliers Ile de France. Les agnelles F1-46 sont destinées aux éleveurs utilisateurs qui pratiquent le croisement industriel à partir du double étage pour la production d'agneaux de boucherie type F2. Les éleveurs sont également tenus de faire un contrôle de performances.

Source Réussir Pâtre Février 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires