Ennemis de la laine : Lutter contre les mites

Julien Diependaele

La mite, sa vie ses moeurs et par là même ses points faibles fait l'objet d'une présentation
par Stéphane Boileau qui commercialise les isolants laine « L'étoile du Berger ». Il existe
deux espèces de mites : la porte cases et la mite des vêtements. Les mâles de cette
dernière espèce volent dans l'obscurité alors que les femelles marchent. Le vol peut
atteindre 90 m d'altitude ce qui constitue une menace pour les immeubles. La mite pond
durant cinq à neuf mois de 40 à 160 oeufs et les larves éclosent en cinq à dix jours.
Elles sont capables de se glisser dans un interstice d'un centième de millimètre et se
développent en milieu humide et entre 20 et 30°C. Si la nourriture est insuffisante, les larves
se développent de 6 semaines à 18 mois. Seule condition : la mite recherche pour son
alimentation la kératine (protéine de la laine) que son système digestif est capable d'utiliser.
Les laines humides, sales, à dermatophyllose sont attaquées en priorité.
La laine en suint est protégée par la cire mais si on l'étale, elle perd son suint en un an et se
trouve attaquée par les mites. Les laines pressées en balles où le suint est préservé ne
sont pas menacées par les mites.


Stéphane Boileau de «  l'Etoile du berger ». (J. Diependaele)

Stéphane Boileau de « l'Etoile du berger ». (J. Diependaele)

Autre recette : AVR isolation a mis au point un traitement à base de citron, lavande et
eucalyptus à effectuer en fin de lavage. Il semble donner satisfaction et apparaît durable. Laver
dix fois la laine traitée à 60°C permet de vérifier la durabilité d'un produit. Vous pouvez aussi
pulvériser des huiles essentielles, les injecter sous forme de vapeur, y ajouter un surfactant
pour accroître leur efficacité. Les recherches se poursuivent pour obtenir une protection
durable.

Source Réussir Pâtre Août Septembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires