Entretien d'un site touristique : A Carnac, le Landes de Bretagne maîtrise la flore de la lande

Louis Reveleau, chargé de mission auprès du Crapal

Le site de Carnac est un lieu emblématique de la Bretagne où la question de la maîtrise de
la végétation autour des mégalithes s'est posée dès 1994 avec les premiers contacts avec
le Crapal, puis l'arrivée des moutons en 1996, qui a abouti ensuite à la thèse de doctorat de
S. Gallet (2001, Laboratoire d'écologie végétale de Rennes). Démonstration y a été faite
que ce petit ruminant a des capacités à maîtriser la flore semi arbustive, y compris celles à
épines comme l'ajonc par exemple.
Les pressions de pâturage sont à adapter, mais apparaissent presque toujours faibles.
Ces animaux considérés comme très adaptables aux différents milieux ne pâturent pas au
sens strict du terme sur ce type de parcours mais se contentent d'abroutir les extrémités
végétatives avec une bonne gestion des ligneux. Cette adaptabilité au milieu se concrétise
par un comportement lié à la configuration du site et au couvert végétal.
Des situations similaires abondent dans le Grand Ouest (Réserve de Goulien Cap Sizun,
Landes de Brocéliande, Réserve du Duer Sarzeau, ..). Parfois la demande est de maintenir
le paysage ouvert et ce, sur des superficies relativement importantes pour l'Ouest. La
ruralité liée à la perception des paysages est posée au travers de leur entretien voire de
leur maintien.

Au pied des mégalithes, ce mouton entretient la végétation et sa propre légende. (Crapal)

Au pied des mégalithes, ce mouton entretient la végétation et sa propre légende. (Crapal)

Source Réussir Pâtre Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires