Evolution des pratiques d'élevage : Pâturer l'hiver ne détériore pas la production des prairies

Laurence Sagot - Institut de l'élevage/Ciirpo

Le pâturage d'hiver sur prairies est aujourd'hui couramment mis en oeuvre en zone herbagère. Avec un niveau de chargement de 3 à 4 brebis par hectare (en zone poussante) de décembre à février et pour des hauteurs de 3 centimètres en fin d'automne, cette pratique permet de réaliser des économies de fourrages et de concentrés. La mise à disposition d'eau et d'une pierre à lécher au pré est nécessaire et au-dessus de ce niveau de chargement, l'apport de fourrage et éventuellement de concentré reste indispensable. Mais cette pratique détériore-t-elle les prairies ? Les travaux réalisés par le Ciirpo au Mourier depuis plus de dix ans, montrent que non ! Ces dernières années, les essais ont porté sur l'incidence de la date du dernier pâturage sur le rendement des prairies au printemps. Au final que les brebis pâturent jusqu'à la mi février, la fin février ou début mars, le rendement des prairies au printemps que ce soit en pâturage ou en fauche n'est pas affecté. Selon Éric Pottier, directeur du Ciirpo, « les suivis montrent très clairement y compris en 2009 avec un hiver relativement froid que l'herbe continue à pousser ; certes modestement (un centimètre entre mi-février et début mars) mais suffisamment pour fournir des rations aux brebis. Ce centimètre d'herbe représente en effet plus de 300 kg de MS par hectare ». Par contre, les parcelles pâturées tardivement affichent des hauteurs d'herbe plus faibles mi- mars. Ce qui peut être un atout pour améliorer la gestion de l'herbe au printemps et renforce tout l'intérêt du pâturage tournant. De nouveaux travaux sont en cours afin de mesurer l'intérêt ou non de l'affouragement à l'herbe en hiver.

Le pâturage hivernal ne modifie pas le rendement total des prairies sur l'année. (DR)

Le pâturage hivernal ne modifie pas le rendement total des prairies sur l'année. (DR)

Source Réussir Pâtre Janvier 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires