Fabrications industrielles en hausse avec davantage de fromages frais de brebis

Réussir Pâtre Mars 2012

Fabrications industrielles en hausse avec davantage de fromages frais de brebis
Les fabrications industrielles de fromages frais de brebis ont quadruplé en 10 ans. © Fromagerie du Pilat

D’après le dernier recensement agricole, le nombre de brebis laitières est resté relativement stable, entre 2000 et 2010 (+ 0,4 %), à 1,4 million. Elles se répartissent principalement entre les régions Midi-Pyrénées (50 %), Aquitaine (34 %), Languedoc-Roussillon (7 %) et Corse (6 %). L’essentiel de la production laitière est destinée à l’industrie, à l’exception de la Corse, où plus d’un quart du lait est utilisé pour des fabrications fermières.
D’après l’enquête annuelle laitière, ces dix dernières années, les fabrications industrielles de fromages de brebis se sont accrues de 8 %. Toutefois, les évolutions ont été variables selon le type de fromages. Depuis deux ans, le roquefort tend à diminuer, restant sous la barre de 20 000 tonnes, après être resté pendant huit ans au-dessus de 21 000 tonnes. Les fabrications d’Ossau-Iraty ont augmenté de 3 % en dix ans avec un pic à 4000 tonnes en 2006.

Image 3

Les fromages frais de brebis représentent de petits volumes (moins de 1000 tonnes en 2010) mais les quantités fabriquées ont été quadruplées en dix ans. Enfin, les autres fromages de brebis et mélanges ont baissé de 6 % entre 2009 et 2010, mais la production 2010 (19 000 tonnes) dépasse de 15 % celle de 2001. Le lait de brebis est également utilisé, quoique marginalement, dans la fabrication de yaourts. Ce segment est en expansion : entre 2001 et 2010, les fabrications de yaourts nature au lait de brebis ont été multipliées par 3,5. Elles atteignent 4 500 tonnes en 2010, en hausse de 17 % par rapport à l’année précédente.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires