G20 : quelques avancées à Cannes en matière agricole

UAR (L'Union Agricole et Rurale) 15

Relance des investissements et de la recherche, encadrement des marchés à terme pour lutter contre la spéculation... : les mesures agricoles du G20.

 G20 : quelques avancées à Cannes en matière agricole

Même si la crise grecque et l’euro ont occupé une grande partie des débats du G20, les 3 et 4 novembre, à Cannes, l’agriculture n’a pas été oubliée. En effet, les chefs d’État et de Gouvernement ont entériné les recommandations du G20 agricole adoptées le 23 juin dernier. Comme le souhaitaient les ministres de l’Agriculture, les Vingt se sont mis d’accord sur la nécessité de relancer la production agricole à l’échelle de la planète “pour nourrir la population mon­diale”. Aussi ont-ils décidé “d’investir dans la recherche et le développement en matière de productivité agricole et de la soutenir”. Cet engagement rejoint celui des ministres de l’Agriculture qui s’étaient prononcés sur le lancement d’un programme de recherche sur le blé. Les travaux sur la découverte de son génome ont d’ailleurs démarré en septembre à Montpellier.

Transparence sur les marchés

 

Deuxième engagement des chefs d’État et de Gouvernement, le lancement du système d’information sur les marchés agricoles (Sima) pour accroître la transparence sur les marchés des produits agricoles en améliorant la collecte et la fiabilité des informations recueillies. Celui-ci est d’ailleurs d’ores et déjà opérationnel puisqu’il a été officiellement créé, le 15 septembre à Rome dans le cadre de la FAO avec le concours de la Banque mondiale, de l’OCDE, du Programme alimentaire mondial, du Fonds international pour le développement agricole, de l’Organisation mondiale du commerce et de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifri). Son premier rapport sur la situation et les perspectives des marchés du blé, du maïs, du riz et du soja est disponible sur internet.

Un forum de réaction rapide

En outre, pour prévenir les risques de crise alimentaire, un “forum de réaction rapide” sera mis en place, regroupant pays producteurs, exportateurs et consommateurs. Il s’agit d’une espèce de Conseil de sécurité agricole qui sera amené à coordonner les politiques agricoles du G20 en matière agricole et alimentaire. Et à éviter par exemple, en cas d’accident climatique, des décisions unilatérales d’exportations, comme celles prises par la Russie, l’an dernier, en matière de céréales. Ou à mettre en place des politiques coordonnées de constitution de stocks d’urgence pour renforcer la sécurité alimentaire. Une expérimentation en ce sens est en cours au sein de la communauté des pays de l’Afrique de l’Ouest. Comme s’y étaient engagés également les ministres de l’Agriculture, le G20 a convenu de faire disparaître les restrictions aux exportations alimentaires ou les taxes exceptionnelles pour les aliments achetés à des fins humanitaires et non commerciales par le Programme alimentaire mondial. Enfin, pour limiter la volatilité des prix agricoles, le G20 s’en remet aux recommandations du superviseur international, l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) sur l’amélioration de la régulation et de la tutelle des marchés financiers des matières premières. Les grands décideurs de la planète sont favorables à ce que les régulateurs de marché soient “dotés de réels pouvoirs d’intervention pour prévenir les abus de marché”. Et qu’ils aient la possibilité, entre autres pouvoirs d’intervention, de “disposer et faire usage de leurs pouvoirs de contrôle des positions, y compris d’établir des limites de position”. Mais il faut reconnaître qu’en la matière, les États-Unis ont une longueur d’avance puisqu’ils sont en train de renforcer leur réglementation en ce sens, alors que l’Union européenne n’en est qu’au stade des propositions.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires