L'agneau des prés-salés : 200e AOP française reconnue par Bruxelles

L'agneau des prés-salés : 200e AOP française  reconnue par Bruxelles
Crédit photo : http://picardietourisme.com

L'agneau des prés-salés de la baie de Somme est le 200e produit agroalimentaire français (hors vins et spiritueux) à obtenir une indication géographique protégée par l'Union européenne, annoncent la Commission européenne et le ministère de l'Agriculture.

Désormais, l'agneau des prés-salés de la baie de Somme sera estampillé AOP (appellation d'origine protégée). Ce logo européen garantit que toute pièce de viande se présentant comme "agneau des prés salés de la baie de Somme" provient bien de l'aire géographique de production, située autour des marais salés de la baie de Somme et de la baie d'Authie.

L'agneau, au goût spécifique car engraissé dans des pâturages côtiers périodiquement inondés par la mer, était déjà protégé depuis 2007 par le label français AOC (Appellation d'origine contrôlée). "Cette reconnaissance de produits sous signes officiels, et plus particulièrement sous signes d'origine (AOP ou IGP, indication géographie protégée), permet ainsi de valoriser les compétences spécifiques d'acteurs locaux en lien avec leur territoire", expliquent le ministère et la Commission européenne.

La France est le deuxième pays de l'Union européenne à disposer d'autant de produits du terroir reconnus pour leur origine et/ou leur qualité, derrière l'Italie (254 produits enregistrés) et devant l'Espagne (164 produits enregistrés), selon un décompte effectué par l'AFP sur le site de la Commission européenne.

Depuis 2002, la Commission européenne ayant souhaité harmoniser les signes officiels de qualité, un label ou une AOC ne peut exister sans être automatiquement inscrit respectivement en IGP ou en AOP. Les IGP (Indication géographique protégée) correspondent à l'échelle européenne aux labels régionaux. Parallèlement, les AOC ont pour équivalent européen les AOP (appellation d'origine protégée).

Parmi les 200 produits français reconnus par Bruxelles, on trouve 86 AOP, 113 IGP (ex: fraises de Nîmes, saucisses de Montbéliard reconnues en 2013) et une STG (spécialité traditionnelle garantie : ex, la moule de Bouchot).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires