L’index caprin évolue pour s’adapter aux objectifs de sélection

Damien Hardy - Réussir La Chèvre Mai-Juin 2012

L’index caprin évolue pour s’adapter  aux objectifs de sélection
Le travail de sélection sur la morphologie des mamelles porte ses fruits avec une amélioration de la hauteur du plancher et de la largeur de l’attache arrière. © D. Hardy

Le nouvel ICC veut améliorer l’orientation des trayons, l’avant-pis et la forme de l’arrière-pis

. En Saanen
Ancien ICC = (MP + 0,4 TP + 0,2 MG
+ 0,1 TB) + 0,8 IMC avec IMC =
profil + plancher + largeur d’attache
arrière + 0,5 forme d’arrière-pis
Nouvel ICC = (MP + 0,4 TP + 0,2 MG
+ 0,1 TB) + 0,6 IMC avec IMC =
profil + plancher + largeur d’attache
arrière + avant-pis + orientation
des trayons

. En Alpine
Ancien ICC = (MP + 0,4 TP + 0,2 MG
+ 0,1 TB) + 0,5 IMC avec IMC =
1,5 profil + plancher + largeur d’attache
arrière + forme d’arrière-pis
Nouvel ICC = (MP + 0,4 TP + 0,2 MG
+ 0,1 TB) + 0,5 IMC avec IMC =
profil + plancher + largeur d’attache
arrière + avant-pis + orientation
des trayons
ICC = index combiné caprin
MP = matière protéique
TP = taux protéique
MG = matière grasse
TB = taux butyreux
IMC = index morphologique caprin

Comment la production de lait par chèvre a-t-elle pu grimper de 300 kilos en moyenne en vingt ans ? Un peu grâce à l’amélioration des techniques d’élevage mais surtout grâce à la sélection génétique. Ainsi, les Saanen en première lactation au contrôle laitier sont passées d’une moyenne de 620 kilos de lait en 1990 à 920 kilos en 2010. Les taux ont également profité de la génétique et les chèvres ont gagné dix kilos de matière protéique sur une lactation en vingt ans.

Des ajustements nécessaires

Mais produire du lait ne suffit pas. La sélection génétique doit aussi s’assurer de la qualité des animaux demain. Ce que Capgenes a fait en intégrant la morphologie mammaire dans l’objectif de sélection et en limitant la consanguinité par la mise en place de sélection à parenté minimale.
Aujourd’hui, sept ans après la mise en place de l’IMC (l’index de morphologie caprin), des ajustements sont nécessaires. La prise en compte de la morphologie dans l’objectif de sélection a permis  d’améliorer correctement la forme de l’arrière pis en Alpine et Saanen, mais l’orientation des trayons n’a que peu évolué. Pour conforter les acquis et faire évoluer les retards, les éleveurs de la commission organisme de sélection ont revu les pondérations à l’intérieur de l’IMC et modifié le calcul de l’ICC (index combiné caprin) (voir encadré ci-dessus). Ces légers changements vont modifier les notes de chaque élevage sur l’inventaire génétique de printemps.
La note de conformation a également été toilettée et Capgenes préconise désormais d’éliminer du renouvellement les femelles avec un trayon surnuméraire non fonctionnel.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires