Le sous-pâturage menace la biodiversité

Laurence Geffroy - Réussir Pâtre Janvier 2013

Le sous-pâturage menace  la biodiversité
La biodiversité a été mise à mal en Australie, avec la baisse d’effectifs de certaines espèces comme le « Plains-wanderer », un oiseau proche de la caille. DR

Au Royaume-Uni, la NSA met en garde contre les risques de sous-pâturage et rappelle que, grâce au pâturage, les ovins permettent de maintenir la biodiversité.

Les éleveurs anglais s’inquiètent actuellement des risques de sous-pâturage au Royaume-Uni. Dans un communiqué de presse, la NSA (équivalent de la FNO) explique que « des mesures doivent être prises afin de ne pas se retrouver dans une situation similaire à celle de l’Australie. »

Réintroduire le mouton

Au cours des 20 dernières années, le gouvernement australien a acheté plus de 11 000 hectares de terres agricoles dans le nord de l’État de Victoria, afin d’arrêter le pâturage des moutons. Ils se sont aperçus que la biodiversité a été mise à mal, avec par exemple la baisse inquiétante des effectifs de certaines espèces animales comme le « Plains-wanderer », une espèce d’oiseau proche de la caille et certaines espèces végétales qui ne peuvent pas rivaliser avec des graminées dominantes et envahissantes. Ils ont donc fait machine arrière, encourageant le retour des ovins.
Compte tenu des similitudes avec certaines politiques de gestion des terres au Royaume-Uni, le directeur de la NSA, Phil Stocker, a rappelé que « les moutons sont un élément central du paysage et de l’environnement, du maintien de la diversité des espèces au Royaume-Uni. (…) L’étude de la NSA sur le rôle complémentaire des moutons dans les zones défavorisées nous encourage à travailler sans relâche pour améliorer la compréhension de la situation et voir le retour des moutons en nombre dans des zones sensibles de la Grande-Bretagne. »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires