« Le technicien a un rôle important pour que l’éleveur soit performant »

Propos recueillis par Laurence Geffroy - Réussir Pâtre Janvier 2014

« Le technicien a un rôle important pour que l’éleveur soit performant »
Pierre-Guillaume Grisot, animateur du programme Reconquête ovine. « Le jury examine les performances techniques mais aussi les performances économiques, c’est indissociable. »

La deuxième édition des trophées de l’élevage ovin récompensera le 27 février au salon international de l’agriculture les meilleurs binômes éleveur et technicien.

Trois prix

Douze binômes éleveur et techniciens seront récompensés le 27 février au SIA. Trois dans chaque catégorie : allaitant, laitier, nouvel installé et investi dans une filière de qualité.

 Le premier prix pour les éleveurs est de 1 000 euros ainsi qu’un bélier qualifié ou l’équivalent en insémination animale. Le deuxième prix est de 500 euros et un lot en matériel,
le troisième prix 500 euros. Les techniciens recevront chacun un coffret cadeau.

. Comment sont nés les trophées de l’élevage ovin ?

Pierre-Guillaume Grisot - La Fédération nationale ovine qui organisait le trophée reconquête s’est rapprochée d’Interbev Ovins et Fil Rouge qui proposaient les labels de l’élevage, afin de former un seul concours récompensant les meilleurs tandems éleveurs et techniciens. Il s’insère plus largement dans une dynamique de communication « l’élevage, métier viable et vivable ». Nous souhaitions mettre en lumière le rôle important du technicien dans les performances d’un éleveur. C’est cette relation que l’on met en avant avec ces trophées. Le métier de technicien est important pour la filière.

. Quel est le profil des éleveurs récompensés ?

P.-G. G. - Il y a quatre catégories, l’éleveur allaitant, l’éleveur laitier, le nouvel installé et celui qui s’implique dans une filière de qualité. Pour ce dernier, la participation à la vie de la filière est prise en compte car aller vers le consommateur dans les magasins par exemple, cela demande du temps personnel et des compétences de communication. Pour tous, le jury examine les performances techniques, mais aussi les performances économiques, c’est indissociable.

. La remise des prix a lieu au salon de l’agriculture à Paris. Comment expliquez-vous ce choix ?

P.-G. G. - Cette cérémonie permet une bonne visibilité par rapport à un large public. La presse est largement présente à ce rendez-vous annuel, c’est donc l’occasion de communiquer sur l’élevage ovin et montrer de bons exemples d’élevages dynamiques. La filière sera présente cette année encore en février Porte de Versailles pour parler de l’élevage ovin comme une opportunité de métier au grand public, c’est l’évènement phare pour la communication.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires