Les agricultrices bien dans leurs bottes

Réussir Pâtre Avril 2013

Les agricultrices bien dans leurs bottes
L’autonomie est l’un des facteurs d’attrait du métier. © B. Griffoul

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à la tête des exploitations. Pour la plupart, c’est un choix de cœur. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par le Crédit Agricole dont les résultats ont été présentés au Salon de l'agriculture 2013.

Les femmes représentent environ un tiers des actifs en agriculture et constituent aujourd’hui le quart des chefs d’exploitation en France, alors qu’elles n’étaient que 8 % en 1970. A l’occasion du Salon de l’agriculture, le Crédit Agricole a dévoilé les résultats d’une enquête sur les agricultrices. Plus affirmées, plus visibles, les femmes sont devenues incontournables dans le paysage agricole. Elles participent à la construction de l’agriculture de demain, tant par la taille de l’exploitation, la diversification d’activité, la confiance en l’avenir.
Près de 70 % dirigent leurs exploitations. 61 % arrivent à l’agriculture par filiation. Pour autant, il s’agit pour la plupart d’un choix de cœur, un tiers des agricultrices parle spontanément de la passion qu’elles ont pour ce métier, et qui est la première raison d’installation des plus jeunes.
De plus, on ne naît plus agricultrice, mais on le choisit. 65 % ont exercé une autre activité professionnelle avant de s’installer ; une agricultrice sur deux a eu auparavant un emploi sans lien avec l’agriculture.

Pénibilité des tâches mécaniques

L’indépendance et l’autonomie de décisions sont les premiers facteurs d’attrait du métier. Alors que 36 % disent ne rencontrer aucun souci dans l’exercice de leur métier, pour les autres les contraintes les plus lourdes résident non pas dans la pénibilité physique mais dans les tâches mécaniques : conduire les outils et autres tracteurs (19 %), ou les régler (18 %). Alors que 62 % travaillent sur des exploitations sous forme sociétaire, un tiers dirige ou codirige des exploitations de plus de 100 hectares.
On remarque aussi que plus les agricultrices sont jeunes, plus la superficie est élevée. Elles exercent principalement dans les secteurs de la production bovine (25 %), des grandes cultures (20 %) et de l’élevage (caprins, ovins, avicoles 19 %). 61 % des agricultrices ont au moins un atelier d’élevage sur leur exploitation. 35 % produisent sous label ; 30 % font de la vente directe ; 14 %, particulièrement les plus jeunes, envisagent de se diversifier vers la production d’énergie renouvelable et enfin, 10 % développent une activité de tourisme rural. Optimistes, elles sont à 59 % plutôt confiantes en leur avenir et à 86 % confiantes pour les moins de 40 ans.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires