Les avantages du service de remplacement

Laurence Geffroy - Réussir Pâtre Avril 2012

Les avantages du service  de remplacement
En cas de maladie ou d’accident,il est possible de s’adresser au service remplacement dans les plus brefs délais. Crédit photo : S. Leitenberger

Les congés représentent le deuxième motif de recours des agriculteurs aux services de remplacement (28 %), derrière les maladies et les accidents (34 %). Les éleveurs ovins peuvent aussi faire appel à ces services pour des travaux saisonniers, comme la tonte, la pose de clôtures ou l’entretien des prairies. Les services de remplacement sont des associations de groupements d’employeurs, dirigées par des agriculteurs bénévoles. Ils ont pour mission de proposer des salariés, agents de remplacement, à leurs agriculteurs adhérents, souhaitant ou étant contraints de quitter momentanément leur exploitation pour de multiples causes : maladie, accident, congé maternité ou paternité, congé week-end ou vacances, mandat professionnel, formation… Ils sont simples à utiliser : un appel téléphonique au service auquel on adhère suffit. Il n’y a pas de déclaration d’embauche à faire, ni de contrat de travail, ni de fiche de paye. À la fin du remplacement, l’éleveur règle sa facture. En cas d’accident, le salarié est couvert, ainsi que l’exploitant. Une fois la période et la durée déterminées, un rendez-vous est défini entre l’éleveur et son remplaçant afin de préciser les tâches de ce dernier. Un panneau pour inscrire certaines informations ou une prise de notes peut être utile. À noter qu’aujourd’hui, il y a des salariés expérimentés pour le remplacement en élevage ovin, des jeunes sérieux et motivés.

Crédit d’impôts

Un crédit d’impôts sur le revenu peut prendre en charge 50 % des dépenses engagées dans la limite de 14 jours par an. Pour pouvoir en profiter, l’agriculteur doit remplir un formulaire, à retourner avec sa déclaration d’impôts qu’il peut se procurer à plusieurs endroits (centre d’impôts, centre de gestion, service de remplacement…).
Seules les dépenses engagées par des exploitants agricoles suite à un remplacement pour congés (week-end, vacances, temps libre) sont visées par le crédit d’impôts. Les congés maladie et accident, les congés maternité et paternité, les congés de formation ne sont pas concernés par ce crédit. L’activité exercée par le contribuable doit par ailleurs nécessiter une présence chaque jour de l’année (activité d’élevage qui nécessite des travaux, des soins ou de la surveillance quotidiennement par exemple). Enfin, localement, d’autres dispositifs de prise en charge partielle du coût du remplacement pour congés peuvent exister (aides des collectivités territoriales, des organismes économiques, aides sociales…). Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès du service de remplacement de votre département.

www.servicederemplacement.fr

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires