MSA : Enquête sur la sécurité des quads

Myriam Tricoci

Pulvérisation, surveillance des clôtures, épandage, les usages du quad sont multiples sur l'exploitation. Mais sont-ils toujours sûrs ?

Les quads sont de plus en plus présents sur les exploitations agricoles. Du coup, la Mutualité sociale agricole du Rhône a réalisé une étude sur la situation cet automne avec un questionnaire envoyé à 1 400 professionnels. « Ce véhicule est notamment utilisé pour la surveillance de l'exploitation ou pour de petits travaux. La présence d'accessoires, comme des crochets d'attelage et des porte-bagages, permet de transporter des outils ou de tracter une remorque. Le quad est devenu un engin agricole à part entière. Parmi les modèles les plus utilisés sur les exploitations, on trouve principalement des quads lourds à moteur (plus de 50 cm3) et des Maga (machine agricole automotrice). Tous les secteurs agricoles semblent utiliser ce véhicule mais avec des différences notables. En effet, c'est en élevage que l'on en trouve le plus. Il est notamment apprécié pour sortir le troupeau car il se déplace facilement et rapidement. »

Bien s'équiper pour se protéger : casque, bien sûr, mais aussi gants et tenue solide pour éviter les bobos en cas de chute. (Yamaha)

Bien s'équiper pour se protéger : casque, bien sûr, mais aussi gants et tenue solide pour éviter les bobos en cas de chute. (Yamaha)

Quads lourds et MAGA

Sur les exploitations agricoles, les quads lourds à moteur peuvent être conduit dès l'âge de 16 ans avec un permis A ou B et un casque obligatoire. Les Maga (machines agricoles automotrice) peuvent être conduites dès 16 ans, sans permis si le quad est rattaché à une exploitation, une Cuma ou une ETA. Le casque n'est pas obligatoire, mais vivement recommandé. Les quads restent des engins à mener avec précaution. Selon les statistiques de la MSA, soixante accidents du travail sont dus aux quads, chaque année. Certaines caisses de MSA proposent des formations spécifiques. « Piloter un quad est difficile. L'engin est peu stable et réagit brutalement. Les accidents du travail liés à son utilisation sont souvent consécutifs à des retournements lors de montées, descentes, démarrages en côte, franchissements d'obstacles ou virages. Et plus particulièrement lors de l'ajout d'outils de travail (cuve de traitement, distributeur de produit…). Ces manoeuvres supposent l'emploi de techniques particulières (transfert du poids du corps…). Une formation à ces méthodes peut être dispensée au sein de l'établissement ou assurée par un organisme spécialisé. Elle doit être complétée et réactualisée autant que nécessaire » explique la MSA.

Bien définir ses besoins

Avant d'investir dans un quad, il est important de connaître les utilisations auxquelles on le destine. Pour effectuer des tours de plaine ou surveiller un troupeau, un engin de base suffit. En revanche, pour réaliser des déplacements fréquents à plusieurs ou avec une charge utile importante (ballots de fourrages, piquets de clôture…), mieux vaut se tourner vers le confort et la capacité de charge d'un quad à plate-forme, couramment appelé mule.

Source Réussir Pâtre Mars 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires