Note de conjoncture - Secteur de la viande ovine : Des prix toujours en hausse à cause de la rareté de l'offre

Office de l'Elevage/DEP

En France, en semaine 27, le prix moyen des agneaux de boucherie continue de progresser, de 5 centimes, à 5,53 € le kg. Il est ainsi de 16,8 % au dessus de son niveau de 2007. Cette hausse, alors que les années précédentes les prix étaient en baisse saisonnière, tient à une offre en agneaux de qualité limitée qui ne permet pas de répondre aux besoins de l'aval de la filière. Fin 2007, début 2008, les exportations françaises d'animaux vivants vers l'Espagne et surtout vers l'Italie ont augmenté de 40 %. Les éleveurs ne voulaient pas les engraisser à cause du coût élevé de l'aliment. Ceci peut expliquer la rareté de l'offre actuelle sur les marchés français.

Même si à l'importation le prix moyen est en recul de 17 centimes, à 5,46 € le kg, les prix des agneaux irlandais et britanniques sont élevés. Depuis le début de l'année, ils sont en augmentation, sur les marchés intérieurs, de 17,4 % au Royaume-Uni et de 17,9 % en Irlande.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires