Nouvelle race caprine : La chèvre du Massif Central est née

Damien Hardy

La chèvre du Massif Central est maintenant une race officiellement reconnue par le ministère de l'Agriculture avec un standard défini. Son association de soutien poursuit le travail de conservation et d'inventaire.

En mars 2010, la chèvre du Massif Central a été officiellement reconnue comme race par la Commission nationale d'amélioration génétique du ministère de l'Agriculture. Le fruit d'un long travail initié par l'association Ferme, puis porté par l'association pour le renouveau de la chèvre du Massif central créée en 1996. En 1999, la population était proche de l'extinction avec seulement 135 animaux recensés. Un partenariat se met alors en place avec l'Institut de l'élevage qui va s'occuper de la gestion des inventaires. Un répertoire des animaux est mis en place où chaque élevage est enregistré avec les animaux lui appartenant ainsi que leur généalogie afin d'avoir un meilleur suivi démographique et génétique de la population.

Les chèvres du Massif Central présentent une grande diversité de robes avec toutefois la prédominance des noires ou noires et blanches. (DR)

Les chèvres du Massif Central présentent une grande diversité de robes avec toutefois la prédominance des noires ou noires et blanches. (DR)

Fête à Saint-Front

Le recensement réalisé en 2000 permet d'identifier 500 animaux plus ou moins croisés dans une cinquantaine d'élevages. Parallèlement, le standard de la chèvre Massif central se précise : gabarit moyen à grand, forte ossature et mufle large, oreilles longues avec port horizontal, pelage mi-long à long recherché, couleur noire et blanche, toute noire, toute blanche ou coloré. Cette race a fêté dignement sa reconnaissance officielle à la fête de la chèvre de Saint-Front en Haute-Loire qui rassemble en juillet les passionnés pour une présentation et un concours d'animaux. C'est également l'occasion d'agréer les boucs autorisés à la reproduction. Cet agrément se base sur le phénotype de l'animal mais également sur la connaissance de ses origines. La chèvre du Massif central se veut une race ancienne mais tournée vers l'avenir, une chèvre sobre et rustique pour valoriser durablement les espaces naturels, offrir des produits de terroir de qualités et favoriser une agriculture autonome à taille humaine.

Association pour le renouveau de la chèvre du Massif central. Gîte de Sabadel - Saint-Germain-Laprade. 43 260 Saint-Julien-Chapteuil. www.arcm-c.com

Source Réussir La Chèvre Mars-Avril 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires