Prévisions sanitaires : Les risques de circulation de la FCO

L'Anses vient de publier un rapport relatif à la surveillance du territoire continental au regard de la fièvre catarrhale ovine.

Le rapport de l'agence sanitaire reprend notamment les résultats de la surveillance sentinelle obtenus entre août 2010 et février 2011, et indique les zones estimées à risque du territoire continental et le protocole de surveillance à mettre en place dans ces zones.
On peut relever d'une part la difficulté d'évaluer les risques avec des données épidémiologiques souvent incomplètes au niveau national et d'autre part, la présence de traces virales chez environ 1 % des animaux sentinelles prélevés, qui peuvent être liées à des vaccins ou à une circulation du virus de la FCO à bas bruit.
Cette circulation « silencieuse » peut faire craindre la réapparition de la maladie clinique chez des animaux non immunisés, en particuliers les ovins qui sont plus sensibles à la FCO.

Le BTV-4 menaçant

D'autre part, concernant l'apparition d'un sérotype « exotique », celui qui paraît le plus menaçant pour la France continentale à l'heure actuelle est le BTV-4. Cependant, il semble actuellement ne circuler qu'à plusieurs centaines de kilomètres du territoire continental français, en Sardaigne et en Andalousie. Le risque d'introduction accidentelle de ce sérotype en France continentale repose soit sur des déplacements naturels de Culicoïdes infectés (transmission favorisée par le vent sur quelques dizaines de kilomètres), soit sur le transport d'animaux infectés, appartenant aux espèces de ruminants réceptifs.
Le premier mode de progression géographique du virus FCO se fait sur de courtes distances et de façon partiellement prévisible.
Le second, s'effectue à distance éminemment variable et à destination non prévisible. À ce jour, aucune zone frontalière continentale ne peut être considérée comme présentant un risque d'introduction de BTV-4 significativement plus élevé que le reste du territoire continental. Ce risque devrait être réévalué si la situation sanitaire, notamment en Espagne et en Italie, venait à évoluer.

Source Réussir Pâtre Juin-Juillet 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires